Cet article date de plus de 8 ans

Des milliers de salariés dans les rues avec la CGT pour faire "pression"

Des dizaines de milliers de salariés sont descendus mardi dans la rue à l'appel de la CGT qui a pris le pari d'organiser seule une mobilisation en forme d'"avertissement" au gouvernement.

© France3 Ouest
Avertissement au gouvernement
    Sur fond de plans sociaux en cascade et d'envolée du chômage, la CGT a appelé à des arrêts de travail et à des manifestations, sa première initiative depuis l'arrivée de la gauche au pouvoir. La centrale s'est félicitée de cette forte mobilisation qui, selon elle, a réuni 90.000 manifestants dans tout le pays. Partout, dans les défilés, les salariés victimes de plans sociaux-PSA, Florange, Fralib, Doux... - étaient en première ligne.

    Cette journée est "une réussite", a affirmé Bernard Thibault, numéro un de la centrale, au départ du défilé parisien place d'Italie. La CGT a annoncé 25.000 participants dans la capitale, la police 11.000. Cette journée est "un avertissement", à la fois aux "pouvoirs publics et au patronat" et "une mobilisation pour obtenir des négociations qui sécurisent l'emploi", a lancé M. Thibault.

Dans l'Ouest
   Quelque 30% des effectifs du grand port de Nantes-Saint Nazaire et une partie de la manutention ont été aussi en grève, selon la direction. A Rennes, les salariés de Doux, de PSA, des chantiers navals, d'EDF, des hôpitaux, venus de toute la Bretagne et des Pays de la Loire se sont rassemblés en un cortège de 5.500 personnes, selon la CGT, la moitié selon la police. Des salariés de Technicolor à Angers, dont l'usine est menacée, étaient aussi là.

( source AFP )
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social