Cet article date de plus de 8 ans

Nantes : les salariés de Cycleurope enfourchent les Bicloos

Les salariés de Cycleurope ont fait le chemin de Machecoul à Nantes pour remplacer les logos Bicloo par cet information : "une industrie du cycle a de l'avenir à Machecoul"

© isalea
Leur entreprise a été placée en redressement judiciaire, les salariés de Cycleurope à Machecoul multiplient les actions comme autant de messages d'alerte. Manifestations, pétitions, débrayages. Rien que du très classique. Ce matin à Nantes ils ont innové dans la "viralisation" de l'information en utilisant, malgré eux, les Bicloos comme support de leur action.

Les élus sont interpellés, pourquoi lorsqu'ils confient la gestion de leur parc de vélos à un opérateur privé, ne pas lui demander de faire fabriquer les vélos localement ? Selon Didier Garreau secrétaire CGT du CE de Cycleurope à Machecoul, les ateliers ont déjà assemblé des vélos pour d'autres villes.

Pour le reste, les 240 salariés sont dans l'attente. Parmi les éventuels repreneurs, une entreprise allemande, ou un projet de reprise par d'anciens cadres de la société. Mais rien de certain pour l'instant. Le tribunal devrait rendre un avis le 30 novembre.

© isalea

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social