Notre-Dame-des-Landes : le ministre des Transports fixe les modalités de poursuite des études

Vue aérienne du site du futur aéroport de Notre Dame des Landes / © Maxppp
Vue aérienne du site du futur aéroport de Notre Dame des Landes / © Maxppp

Frédéric Cuvillier, le ministre des Transports, a transmis une copie de sa lettre adressée au Préfet de Région aux élus verts Ronan Dantec et François de Rugy.

Par Fabienne Béranger

Que dit Frédéric Cuvillier dans cette lettre ?

  • Il rappelle l'engagement du gouvernement à respecter et mettre en oeuvre les préconisations des trois commissions mandatées.
  • Demande un approfondissement de l'évaluation des coûts de réaménagement de l'actuel aéroport de Nantes-Atlantique en cas de maintien du site. Une évaluation soumise au débat contradictoire.
  • La mise en place d'un nouveau groupe de travail associant étroitement les acteurs locaux dans un souci de pluralisme.
  • La garantie du caractère ouvert du débat avec accès à tous aux données d'études certifiables.
  • Pas d'engagement des travaux tant que la faisabilité des mesures de compensations environnementales n'aura pas été démontrée.
  • Une expertise scientifique et technique sur les réponses apportées.

     

Ce qu'en dit Ronan Dantec


"Je note qu'il y a dans ce courrier des réponses précises à un certain nombre de points (méthodologie de réévaluation de la saturation de Nantes-Atlantique notamment) et je relève la volonté affirmée par l'Etat de confier l'animation de ce groupe de travail à une personnalité indépendante."

La grande tension autour de ce projet s'est aussi nourrie d'absence d'échange et de confrontation autour de données partagées.
 

"L'engagement de l'Etat de ne pas lancer les travaux sur le site tant que la faisabilité des mesures compensatoires ne serait pas démontrée était particulièrement important pour poursuivre dans le sens d'un apaisement sur le terrain."

La lettre adressée par Ronan Dantec et François de Rugy à Frédéric Cuvillier

 

Sur le même sujet

Les + Lus