Alex Fagat, passeur de Loire à La Possonnière

© Christophe Turgis
© Christophe Turgis

Alex est une vieille connaissance du magazine Vues sur Loire. Sylvie Denis ne pouvait s’empêcher de passer le voir à La Possonnière. Une belle occasion de mieux découvrir ce passionné, un utopiste qui ne se fait jamais prier pour livrer un peu de son cœur et de son savoir.

Par Christophe Turgis

La rencontre

Alex Fagat n’a pas une vision folklorique de la marine de Loire. Ce qui ne l’empêche pas d’être féru d’histoire et très pointu sur l’historique des bateaux, sur l’activité économique fluviale jusqu’au 19e siècle. Il a également une approche naturaliste qu’il aime partager lorsqu’il évoque la faune ligérienne. Ce qu’il aime plus que tout, c’est vivre avec la Loire au quotidien, et pas seulement pendant les rassemblements officiels de mariniers. Nous aurons d’ailleurs l’occasion de le retrouver dans Vues sur Loire à vélo puisqu’il a invité Sylvie à découvrir son activité de pêcheur professionnel.

Alex Fagat, passeur de Loires à La Possonnière (49)
Vues sur Loires à vélo


La Belle Bizarre

La Possonnière, son port et sa guinguette. Port de plaisance désormais, plutôt sympa avec une jolie collection de gabarres et de toues cabanées. Dommage que les pêcheurs amateurs y laissent leurs grosses voitures sur la jetée gâcher le paysage...
 / © Christophe Turgis
/ © Christophe Turgis

Amont, aval du port, la Loire est totalement différente. Comme souvent. Vers l'amont on marche un peu sur les grèves du Mont-Saint-Michel... ou presque ! En allant vers l'aval de hautes herbes se sont appropriées le lit majeur, et le paysage est totalement différent. Un peu plus loin encore, vers le pont de chemin de fer qui permet aux trains de filer vers Chalonnes-sur-Loire ou Cholet, ce sont des arbres qui s'élèvent entre la digue et le fleuve. Preuve que la dernière grosse crue date de... longtemps déjà. Ici le paysage est vaste et l'horizon lointain. La Loire sait générer des paysages étranges, différents, bizarres.
 / © Christophe Turgis
/ © Christophe Turgis



Pour déjeuner ou dîner

Sur le port, La Guinguette propose boissons fraîches et glaces en journée, cuisine de bistro à la carte midi et soir. Avec une friture d'anguilles, et un Tartare Petits Patapons ! Et des vins de Loire… évidemment ! Vue sur le fleuve garantie, avec des tables à l'ombre et concerts le soir...
En haut de la rue qui va de la Loire au village, La Taverne du Prieuré propose un menu très correct à 11,50€ le midi. soirées musicales en fin de semaine.
 / © Christophe Turgis
/ © Christophe Turgis



Y aller en train

Les TER venant de Nantes de Cholet ou d'Angers, longent la Loire ou la croisent avant de s'arrêter à La Possonnière. La commune a poussé là avec l'arrivée du chemin de fer et l'établissement en bifurcation de la ligne de Cholet. La gare se situe à quelques centaines de mètres du port sur la Loire. Les TER acceptent les vélos, et La Possonnière peut devenir le départ ou l'arrivée d'une promenade au bord du fleuve.

À noter : la région Pays-de-la-Loire vend des billets "Forfait Tribu", qui permettent de voyager pour 35 € seulement, dans toute la région, seul ou jusqu’à 5 personnes. Même avec les vélos. Ou sa canne à pêche !
 / © Christophe Turgis
/ © Christophe Turgis

 

Sur le même sujet

Les + Lus