Cet article date de plus de 6 ans

Notre-Dame-des-Landes : de nouveaux recours déposés par les opposants à l'aéroport

Les avocats des principales associations d'opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, ont déposé lundi au tribunal administratif de nouveaux recours contre les arrêtés préfectoraux du 20 décembre autorisant le début des travaux.

De nouveaux recours déposés auprès du tribunal administratif de Nantes par les opposants à NDDL
De nouveaux recours déposés auprès du tribunal administratif de Nantes par les opposants à NDDL © MaxPPP
Une cinquantaine d'opposants se sont mobilisés, avec cinq tracteurs, pour apporter leur soutien aux avocats.

Pourquoi ces recours ?

Qui a nominativement déposé ces recours ?

"Si on laisse faire ce projet, c'est la fin de la protection des zones humides, la fin de la protection des zones naturelles", a déclaré devant le tribunal administratif Françoise Verchère.

Et si les travaux démarraient​​

Les opposants auraient également la possibilité de déposer un recours en référé qui aurait, lui, des effets suspensifs.
"Nous considérons à partir du dossier qu'ils (l'Etat et le concessionnaire de l'aéroport, ndlr) sont dans l'incapacité écologique et technique" de procéder aux compensations environnementales qu'impose normalement la loi en cas de destruction d'une zone humide ou d'espèces protégées, a expliqué Me Sébastien Le Briero, avocat parisien venu déposer le recours.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
notre-dame-des-landes justice