Carquefou : les salariés de Seita mobilisés devant leur usine fermée

Ce matin une soixantaine de salariés attendaient de savoir ce qu'a donné la dernière réunion de négociation qui a eu lieu hier mardi avec la direction.

Jusqu'ici, la Seita proposait une indemnité de licenciement de 40 000 euros minimum, soit 107 000 euros en moyenne par salarié, et un congé de reclassement de 13 mois (14 mois pour les plus de 45 ans).
Les syndicats ont rencontré la direction hier mardi à l'occasion d'une dernière réunion de négociation qui s'est achevée vers 18h30. 

Ce matin, l'avocat du CE Seita Carquefou, Maitre Fiedor Riolov, est allé à la rencontre des salariés pour décider avec eux de la stratégie judiciaire à mettre en place. Il leur a proposé de lancer des actions en justice en Grande-Bretagne, où se trouve le siège d'Imperial Tobacco, pour attaquer la décision du groupe de fermer l'usine nantaise. Chacun des salariés doit donc maintenant individuellement se prononcer sur la suite judiciaire qu'il souhaite ou non donner.

Si les salariés n'acceptaient pas les conditions actuelles de départ, la direction envisagerait un plan de départ aux conditions plus drastiques. Notamment proposer une indemnité de départ basée sur un mois de salaire seulement par année d'ancienneté. 

Le plan de sauvegarde de l’emploi annoncé en avril par la filiale d’Imperial Tobacco comporte 366 suppressions nettes d’emplois, soit près du tiers de ses effectifs (1 150). 
Les 327 postes du site de Carquefou, près de Nantes, devraient donc être supprimés. 
Une trentaine de postes seraient proposés à la mutation à l'usine de Riom, près de Clermont-Ferrand. 

Six salariés de l'usine ont entamé lundi une grève de la faim pour protester contre la fermeture du site de Carquefou. Elles se sont installées dans un Algeco posé devant l'usine. 

Une réunion du CCE de Seita doit se tenir le 17 octobre prochain.


L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité