Angers classée 4e d'un classement des villes où il fait bon vivre

Angers 4e, Le Mans 5e, loin devant Nantes, 20e, et La Roche-Sur-Yon, 39e. Le résultat d'un classement réalisé par l'association "Villes et villages de France où il fait bon vivre", au terme de 2 ans d'enquête.
Ce n'est pas son château, mais plutôt ses services, ses transports, ou la sécurité qui ont permis à la ville de se hisser à la 4e place du classement.
Ce n'est pas son château, mais plutôt ses services, ses transports, ou la sécurité qui ont permis à la ville de se hisser à la 4e place du classement. © Eric Aubron, France 3 Pays de la Loire
C'est le premier classement de cette nouvelle association. Créée en 2017, l'association Villes et villages de France où il fait bon vivre a travaillé pendant 2 ans sur les données des 34841 communes de France métropolitaine. Pour aboutir au résultat final, cette dernière s'est appuyée sur les données de l'Insee et d'autres organismes publics.

8 critères principaux


Les enquêteurs se sont appuyées sur 8 catégories : la qualité de vie, la sécurité, les transports, commerces et services, la santé, l'éducation, les sports et loisirs, ainsi que la solidarité. L'importance de ces critères a elle-même été relativisée en fonction d'un sondage réalisé par l'institut Opinion Way en 2019.

Au JDD qui publiait en avant-première les résultats de ce classement, son instigateur, Thierry Saussez, ancien communicant et actuel candidat aux municipales dans une commune du Var, déclarait "Il n'y a pas d'élément déclaratif de ressenti des habitants et, à titre individuel, l'un pourra considérer mal vivre dans une ville bien classée, ou inversement. Nous avons privilégié des données 100 % quantitatives et objectives, seule façon de comparer."

Angers et Le Mans, 4e et 5e du classement


C'est ainsi que les premières marches du classement mettent en avant des communes de taille moyenne plutôt que les grandes métropoles. Dans la région, ce sont Angers et Le Mans, en 4e et 5e position, qui dépassent largement Nantes, 20e.

Mais cette prédominance des villes de taille moyenne n'est pas une règle absolue, comme le prouve la 39e place obtenue par La Roche-sur-Yon.

Un autre classement pour les villages


Outre les métropoles et villes de taille moyenne, un second classement concerne les communes de moins de 20 000 habitants... pour lequel aucun village des Pays de la Loire ne se trouve dans le top 50.

L'association doit aussi mettre ce dimanche en ligne un moteur de recherche pour retrouver sa ville et ses performances. Un label sera également proposé pour les communes les mieux classées.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société environnement urbanisme aménagement du territoire