Culture : faites “un pas de côté” avec Yannick Jaulin pour oublier un peu...le confinement !

© France Télévisions
© France Télévisions

Artistes, acteurs culturels, ils ont été les têtes d’affiche d’artOtech, le magazine de la création. Confinés et bloqués dans leurs activités comme nous, nous leur avons demandé de leurs nouvelles. Yannick Jaulin, conteur et comédien ouvre le bal de cette série.
 

Par Christophe Chastanet et Florence Thibert

Comment les artistes, les organisateurs de festivals, de manifestations culturelles, les artisans du spectacle vivant vivent cette période de confinement liée à la propagation du coronavirus ?
Nous avons contacté les têtes d'affiche du magazine de la création #Artotech pour prendre de leurs nouvelles, faire un point sur leurs situations personnelles, professionnelles. L'occasion de leur demander des idées, des conseils pour égayer cette période forcée du chacun chez soi.

Le conteur et humoriste vendéen Yannick Jaulin est le premier à nous envoyer sa vidéo ! 

artOtech #Alamaison : Yannick Jaulin
Conteur, raconteur d'histoires en Poitevin-Saintongeais, Yannick Jaulin est en confinement comme nous tous. On lui a demandé de nous envoyer un petit message, en "Parlanjhe" bien sûr, et plein de bonnes ondes ! - Yannick Jaulin

Yannick Jaulin a plus d’une corde à son arc : conteur, comédien, auteur, metteur en scène et auteur d’albums pour enfants, il est aussi créateur et directeur du Nombril du Monde à Pougne-Hérisson (79).
En tournée depuis plus d’un an Yannick Jaulin a du interrompre les représentations prévues jusqu'en juin prochain de ses deux derniers spectacles "Causer d’amour" et "ma langue maternelle va mourir ".
La principale source d’inspiration de cet artiste attachant et hors norme est personnelle et liée à son enfance entre patois poitevin, traditions familiales et vie amoureuse. Pour #Télérama  "À défaut d'être un romantique, Yannick Jaulin se livre sans fausse manière ni amertume, et nous séduit avec une verve éclatante et un humour décidément infaillible"
 
© Catherine Matausch
© Catherine Matausch

"Un pays qui n'a plus d'histoire dans son ciel est un pays qui n'est plus capable de rêver"  (Yannick Jaulin le lutin céleste d’Eric Fourreau, Éditions de l'attribut, 2005)

Retour aux source : La Vendée

Construire un épisode du magazine ArtOtech autour de cet artiste exigeait une chose simple, le promener sur les lieux qu’il aime, le ramener aux sources et lui faire raconter son histoire.
On a donc amené Yannick Jaulin sur le port de la Guitière pour une promenade sur sable connu où il aime retrouver ses amis autour d’une bourriche d’huîtres et d'un p’tit coup de blanc.
 
Yannick Jaulin sur une plage de Vendée
 

Aubigny (85) son village natal, les germes de son œuvre à venir

Les lieux sont pour Yannick Jaulin, un témoignage d’identité et d’enracinement. C’est dans son village natal d’Aubigny que sa vocation d’artiste est née. Les personnages qui peuplent son enfance lui donnent d’abord envie d’être conteur ou raconteur d’histoires, celles qu’il a vécues, entendues et auxquelles il adore mêler les grandes légendes du monde et de la Vendée profonde.
 
yannick Jaulin revient dans son village natal
Pour voir ou revoir l'émission de Yannick Jaulin, c'est ici :
Artotech avec Yannick Jaulin
 

Biographie de Yannick Jaulin
Naissance de Yannick Jaulin à Aubigny (Vendée) en juillet 1958 dans une une famille d’agriculteurs. A la maison, on  parle le parlanghe, un patois appelé le poitevin-saintongeais. Cette langue deviendra l’une de ses principales sources d’inspiration.
Adolescent, il passe avec gourmandise des  kermesses de la paroisse aux fêtes des œuvres laïques. Sans s’interroger sur ce qu’est un futur artistique, il se met à collecter des histoires de village, des contes pour les chanter façon rock and roll avec le groupe Jan Do Fao  puis sur scène dans des one man show.
Il fait ses vrais débuts professionnels en 1985 sur la scène du théâtre de la Roche sur Yon. En 1986, il découvre Pougne Herisson, un village du Poitou où dix ans plus tard il  installe sa compagnie. Il en fait le nombril du monde avec un festival multiculturel qui a lieu tous les deux ans. Ses créations - une trentaine depuis 1984 - prennent racine autant dans la tradition poitevine que dans  la culture rock mais s’inspirent aussi du cinéma et de la BD.
Au fil du temps, Yannick Jaulin est devenu un maitre du stand up ethnologique. Dans ses spectacles, l’actualité, les thèmes comme la mort dans "J’ai pas fermé l’œil de la nuit" 2000, les religions dans "Comment vider la mer avec une cuiller" 2015 ou l’échec amoureux dans "causer d’amour" 2018 "universalisent" le conteur qu’il ne cessera d’être jamais

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus