Régionales 2021 en Pays de la Loire : Christelle Morançais l'emporte largement avec 46,45% des voix

Ce dimanche 27 juin, se tenait le second tour des élections régionales.  Le Maine-et-Loire, la Sarthe et la Vendée sont les trois départements qui se sont le plus remobilisés entre les deux tours. 

46,45% des voix, c’est le score obtenu par la présidente sortante LR Christelle Morançais à l’issue du second tour des élections régionales 2021 en Pays de la Loire.

Matthieu Orphelin, pour la liste EELV/LFI/PS/PCF/Gen.S, allié à Guillaume Garot, obtient 34,87% des suffrages.

Le candidat RN Hervé Juvin obtient, quant à lui, 10,48 % des suffrages, François de Rugy, 8,2% des voix.

"Un message pour les électeurs qui n'ont pas voté pour moi : je suis une présidente de rassemblement, d'unité, ils peuvent compter sur moi pour porter la région des Pays de la Loire, pour aller de l'avant et surtout après cette période", a déclaré Christelle Morançais dans son premier discours après sa réélection.

"Cette campagne fut dense, intense, j'ai souhaité une campagne de clarté, j'ai souhaité une liste aussi de rassemblement de la droite et du centre", a-t-elle poursuivi, ajoutant, "cette campagne fut difficile, j'étais face à une gauche rassemblée, une gauche dure, une gauche de la décroissance qui a aussi perdu sa boussole"

La droite quand elle est rassemblée , elle gagne

Christelle Morançais

"C'est une reconnaissance du travail accompli, ça ma donne encore plus de détermination pour me battre pour cette belle région", a déclaré quelques instants plus tard la présidente de région fraîchement réélue devant notre caméra.

Elle s'est donnée pour mission dès lundi de "nommer un vice-président en charge de la sécurité", "un élu qui coordonne, avec les maires, un pacte régional de sécurité".

La présidente de région va également mettre l'accent sur l'emploi, "parce que c'est un vrai combat" pour elle, "dans cette période de relance, il y a un enjeu très fort".

Christelle Morançais avait pris la tête de la région en 2017, succédant à Bruno Retailleau touché par la loi de 2014 sur le non-cumul des mandats, qui interdit d’exercer à la fois un mandat parlementaire et un mandat exécutif local.

"Bonheur et fierté", c'est que ressent ce dimanche soir l'ancien président de région, "Bonheur parce que je suis heureux de cette victoire".

"Je pense que les habitants des cinq départements n'ont pas voulu d'une victoire de cette gauche qui s'est alliée à l'écologie radicale jusqu'au mélenchonistes",
a -t-il poursuivi, "et puis la fierté parce que Christelle a gagné. Elle a gagné ce soir sur son nom (...) sur son projet".

"Notre projet issu d'un rassemblement de citoyennes, de citoyens, de partis politiques et fruit de la fusion avec la liste de Guillaume Garot, a su convaincre des solutions que nous portons face aux urgences climatiques et sociales, a déclaré ce dimanche soir Matthieu Orphelin, vous comprendrez ma déception ce soir".

Cette campagne a été longue, parfois difficile mais toujours enthousiasmante

Matthieu Orphelin

"D'autres combats viendront très vite, a-t-il poursuivi, car la situation exige que nous restions mobilisés pour transformer notre société et répondre aux enjeux écologiques"
 

"Je me réjouis, nous serons vraisemblablement sept élus là où les sortants étaient simplement six, s'est réjoui le candidat RN Hervé Juvin, ce qui me semble être un résultat honorable pour une campagne difficile et vous le savez marquée par une abstention record".

Quel type d'opposant sera Hervé Juvin ? "Certainement un opposant constructif  (...) nous avions un programme constructif avec des propositions concrètes et détaillées dans tous les domaines". 

"Nous partageons tous sa déception, a déclaré Guillaume Garot sur le plateau de France 3 Pays de la Loire, à propos de Matthieu Orphelin.

Aujourd’hui, il y a une prime, ou plutôt une surprime à tous les sortants

Guillaume Garot

"Ce que je constate néanmoins c'est que le rassemblement de la droite, de la gauche et de l'écologie, il a fonctionné", a poursuivi celui qui a fait alliance avec Matthieu Orphelin au second tour, nous réalisons ensemble un score très honorable".

"Evidemment c'est une déception pour nous et sans aucun doute un certain nombre d'électeurs qui avaient choisi la liste de la majorité présidentielle que je conduisais ont voté pour madame Morançais au 2e tour, dans le climat de dramatisation du 2e tour, a reconnu François de Rugy,  la campagne d'entre deux-tours a été très tendue et très marquée par cet affrontement entre le bloc de droite, conduit par mme Morançais, le bloc de gauche, conduit par mr Orphelin".

Les départements qui sont le plus classés à droite, le Maine-et-loire, la Sarthe et la Vendée sont les trois départements qui se sont le plus remobilisés entre les deux tours. 

"Sur la Sarthe, à 17h il y avait 5 points de plus de participation par rapport au premier tour, ce qui montre un niveau de remobilisation plus important qu'ailleurs, et c'est le territoire où Christelle Morançais est la plus forte, a précisé notre politologue Arnauld Leclerc. Elle est originaire de là-bas. L'électorat républicain de Sarthe s'est plus mobilisé". 

"La théâtralisation dans l'entre-deux-tours ne sert qu'à renforcer chaque camp dans ses propres convictions, ça a très peu bougé l'électorat", a-t-il poursuivi, évoquant les tensions d'entre deux tours entre les deux principaux adversaires Christelle Morançais et Matthieu Orphelin.. 

"Une partie de l'électorat de François de Rugy s'est soit abstenu, soit est allé directement voter Christelle Morançais. Comme c'était attendu, il passe sous la barre des 10 %", explique le politologue.

Le premier tour des élections départementales et régionales 2021 restera marqué par une abstention record avec, en tête, le Grand Est à 70,8%, juste devant les Pays de la Loire avec 69,27% d'abstention. 

Ce dimanche de second tour, le taux de participation est resté faible dans la région. Il était de 27,31%à 17h dans les Pays de la Loire. Un chiffre plus bas que la moyenne nationale, de 27,89%, et en chute libre par rapport à 2015.

Notre carte interactive des résultats en Pays de la Loire

Voir ou revoir notre soirée débat de ce dimanche 27 juin

Partie 1 

Partie 2

Partie 3 

Une quadrangulaire Morançais, Orphelin, Juvin, De Rugy

Dans la région, c'est une quadrangulaire qui attendait les électeurs pour ce second tour. Les écologistes, alliés à la gauche, lorgnant une possibilité de victoire où leur candidat Matthieu Orphelin (ex-LREM) affronte la sortante LR Christelle Morançais.

Au premier tour, c'est cette dernière qui est arrivée en tête avec 34,29% des voix. La présidente sortante de la région a écarté toute alliance avec François de Rugy (LREM). L'écologiste Matthieu Orphelin (18,70%) et le socialiste Guillaume Garot (16,31%) ont choisi de faire liste commune. 

Arrivé en quatrième position, Hervé Juvin (12,53%), le candidat du Rassemblement national, a maintenu sa candidature au second tour, tout comme François de Rugy (11,97%).

Cette semaine d'entre deux tours a été marquée par la violente altercation entre Christelle Morançais et Matthieu Orphelin avant un débat organisé mercredi dernier par nos confrères de Ouest-France et Télénantes.

Le matin même, Matthieu Orphelin avait porté plainte, accusant des militants de droite, soutenant la liste de Christelle Morançais, d'avoir tenu des propos homophobes lui étant destinés. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections