• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Emplois saisonniers : il est temps de se mettre sur la piste d'un job d'été

Sur la piste d' un job d'été, les jeunes peuvent se tourner vers l'agriculture / © France 3 Pays de la Loire
Sur la piste d' un job d'été, les jeunes peuvent se tourner vers l'agriculture / © France 3 Pays de la Loire

Vous êtes jeunes et n'avez toujours pas trouvé de job pour l'été, c'est un peu tard. Les principaux forums de recrutements ont eu lieu entre février et avril mais la situation n'est pas désespérée. En Pays de la Loire ou en Bretagne, il reste encore quelques pistes de dernières minutes à explorer.

Par FB avec Christophe Amouriaux

Se lancer à la recherche d'un job à quelques semaines de l'été, la mission peut paraître quasi impossible.
Mais dans l'Ouest, il reste encore quelques pistes de dernières minutes.

"Moi j'aimerais bien travailler à Hollywood"

nous lance un jeune."Un job dans un supermarché pour l'été", nous dit un autre, "J'aimerais beaucoup être dans les coulisses d'un tournage", imagine une jeune fille.
Pour les jobs d'été, il y a d'un côté les rêves et de l'autre, la réalité. Celle des secteurs qui recrutent vraiment des jeunes dans la région, même juste avant le début de la saison.
Vu de l'Ouest : jobs d'été
Première piste à explorer, celle de l'agriculture qui a besoin de beaucoup de main d'œuvre.

"L'été c'est l'occasion de récolter les courges, les tomates, le melon"

explique Marinette Vidal, informatrice au Centre Information Jeunesse de Nantes, "donc on peut se tourner vers les professionnels ou les entreprises près de chez soi pour trouver un job"
Le bon plan dans ce domaine, c'est le site de l'Association Nationale pour l'Emploi et la Formation en Agriculture avec une grande bourse en ligne.

L'autre grand secteur, c'est celui des restaurants, des campings et des hôtels. Là, deux sites sont conseillés : celui du magazine L'hôtellerie-Restauration et celui du SNARR, le syndicat national de l'alimentation et de la restauration rapide.

Entre réalité et destinations de rêve, il y a aussi ceux et celles qui sont prêts à partir au bout du monde. Des aides existent, par exemple avec les programmes "Vacances Travail".

"Il faut pouvoir avoir un peu d'argent au départ pour les billets d'avion et pour pouvoir subsister quand on est sur place "exlique Régis Reynaud, directeur-adjoint du CIJ Pays de la Loire, à une jeune fille venue chercher conseil 

"Pendant les Vacances Travail, on demande à avoir 1 500-2 000 euros de côté pour ne pas être complètement pris à dépourvu".

Et quand on n'a que 16 ans, le job d'été se transforme souvent en expérience bénévole, même s'il existe quelques petits boulots rémunérés très accessibles pour les jeunes de cet âge comme la garde d'enfants ou la garde d'animaux.

Dernier conseil pour les retardataires, viser en priorité les employeurs qui travaillent avec de grandes équipes. Il y a souvent des besoins de remplacement de dernière minute. Une chose sûre, selon le job décroché cet été, certains auront des marques de bronzage plus prononcées que d'autres à la rentrée.

Sur le même sujet

travaux pont de Cheviré

Les + Lus