• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Ligue 1 : les Canaris balayés par la machine monégasque (4-0)

Auteur d'un doublé, le jeune espoir monégasque Kylian Mbappe a mis un coup au moral des Nantais. / © MAXPPP
Auteur d'un doublé, le jeune espoir monégasque Kylian Mbappe a mis un coup au moral des Nantais. / © MAXPPP

Le FC Nantes s'est lourdement incliné 4-0 face à Monaco, dimanche 5 mars sur la pelouse du stade Louis II, en clotûre de la 28e journée de ligue 1. Le leader du championnat s'arroge trois nouveaux points d'avance sur ces dauphins PSG et Nice. Ternes, les Nantais stagnent en 12e position.

Par Valentin Pasquier

Intraitable et redoutable. En déplacement à Monaco, les Nantais n'ont pas sur faire mentir les impressionnantes statistiques du leader de ligue 1 à domicile. Sur leur pelouse, les Monégasques n'avaient en effet concédé qu'une seule défaite en 13 matches, face à Lyon. Contre des Canaris très pâles, ils se sont permis un carton : 4-0, dont deux réalisations en première période du jeune attaquant Kylian Mbappé.

Le compteur a très vite été ouvert. Quatre minutes après le coup d'envoi, la frappe de Bernardo Silva, contrée par la défense jaune et verte, est aussitôt reprise en vol par Mbappé. Dupé, qui avait déjà plongé sur le premier tir, est battu (1-0, 4'). Les Nantais se resaisissent ensuite en défense : leur pressing après l'ouverture du score est à l'origine d'une baisse de régime de l'AS Monaco en attaque.


Les Canaris ne se créent pas d'occasion claire pour revenir au score. Les joueurs de la Principauté en profitent pour doubler la mise, encore sur un contre, grâce à Germain. Son petit lob manque de peu la tête du portier nantais, battu (2-0, 44').

Monaco prend le large avant la pause

Les Nantais encaissent un troisième but dans la foulée, à nouveau l'oeuvre de Mbappé. Juste avant le retour aux vestiaires, le jeune attaquant de 18 ans lancé en contre attaque reprend de la tête une frappe longue de Bernardo Silva (3-0, 45+1').


De retour sur le terrain, les Nantais ne déméritent pas en attaque, avec l'entrée d'Harit pour Thomasson et l'occasion de Sala qui ne suprend pas Subasic (54'). Mais une faute de Djidji sur Lemar dans la surface offre à nouveau à l'ASM une occasion de marquer. Fabinho ne fait pas mentir ses stats - 100% réussite au pénalty - et transforme sans problème (4-0, 59').



Les Canaris ne parviennent pas à percer la défense monégasque en fin de match. Dépassés sans être médiocres, les Nantais quittent le terrain sans ouvrir leur compteur et stagnent à la 12e place du championnat. Avec trois points dans la poche, l'AS Monaco accroît son avance sur ses dauphins Paris et Nice.


Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus