Jacques Auxiette soutient Emmanuel Macron par calcul mathématique

Jacques Auxiette, président du conseil régional des Pays de la Loire entre 2004 et 2015, préfère Emmanuel Macron à Benoît Hamon. / © MAXPPP
Jacques Auxiette, président du conseil régional des Pays de la Loire entre 2004 et 2015, préfère Emmanuel Macron à Benoît Hamon. / © MAXPPP

L'ex-président PS du Conseil régional des Pays de la Loire - et professeur de mathématiques - Jacques Auxiette a décidé d'apporter son soutien à Emmanuel Macron pour l'élection présidentielle. Il rejette la candidature de son parti, celle de Benoît Hamon, dont le programme est jugé trop clivant.

Par Valentin Pasquier

Le prédécesseur de Bruno Retailleau à la tête de la région Pays de la Loire a fait connaître, dans un communiqué publié le 23 février, son choix pour les présidentielles. Jacques Auxiette, ancien président PS du conseil régional (2004 à 2015) et ancien maire de la Roche-sur-Yon (1977 à 2004), déclare voter pour Emmanuel Macron dès le premier tour du scrutin.

Comme pour François de Rugy la veille, la logique aurait voulu que son choix se porte sur le candidat sorti vainqueur de la primaire de la gauche, Benoît Hamon. Mais l'ancien élu assure que malgré les quelques idées neuves promises par le candidat socialiste, celles-ci sont loin d'être consensuelles en France. Par calcul mathématique, Jacques Auxiette estime qu'Emmanuel Macron est la personne à pouvoir rivaliser avec la droite et l'extrême droite.

►Retrouvez ci-dessous l'intégralité du communiqué de Jacques Auxiette

Jacques Auxiette, ancien Président de la Région des Pays de la Loire a fait connaître aujourd’hui sa position pour l’élection présidentielle :

« Nous sommes dans une situation politique invraisemblable. La victoire de l’extrême-droite, hier un danger, est devenue une possibilité. Et la seule alternative possible serait François Fillon. Je ne peux m’y résoudre.

Ancien Président de la Région des Pays de la Loire, j’ai battu François Fillon en 2004. Je sais le peu de considération qu’il porte à l’action publique. Je sais aussi que son lieutenant Bruno Retailleau expérimente, ici, depuis un an le programme radical qu’ils veulent imposer à la France. Les décisions idéologiques et les purges aveugles se succèdent. Elles concernent les territoires, les lycées publics, le soutien à la jeunesse, la culture. Et que dire de la suppression pure et simple de la formation pour plus de 6000 demandeurs d’emplois !

Face à cette sinistre alternative, Benoît Hamon apporte quelques idées neuves, mais il est illusoire de croire qu’elles puissent être majoritaires dans le pays. Et les accords de boutique avec Europe Ecologie, dont les ligériens notamment feront les frais, n’y changeront rien.

Pour éviter le duel entre extrême-droite et droite extrême, les gens raisonnables, ceux qui aspirent sincèrement à gouverner le pays, doivent se rassembler. Sincères dans leur volonté d’agir pour l’intérêt général, et rassemblés sur des grands principes, ils sauront taire des divergences secondaires, parfois issues simplement des postures de leurs formations politiques d’origine.

C’est la démarche que propose aujourd’hui Emmanuel Macron. Elle n’est pas facile. Je la soutiens, et je voterai pour Emmanuel Macron dès le 1er tour de l’élection présidentielle. »

Sur le même sujet

ITW Henri Jauver COCETA

Les + Lus