• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Hellfest 2016 : 5 questions à... Le Bal des Enragés

© Mathieu Ezan
© Mathieu Ezan

Inutile d'être devin pour prédire un concert de folie ! Né presque par accident en 2009, Le Bal des Enragés met le feu partout où il passe. Il faut dire que ce collectif réunit la crème du punk et du metal made in France. Rangez les chaises, poussez les tables, tous au bastringue. Interview express.

Par Eric Guillaud

Une chose est sûre, ces gars-là ne font pas vraiment dans la musette, plutôt dans le punk rock alternatif déjanté. Le côté baloche, c'est pour la forme. Et pour un répertoire de reprises. Non, vous n'aurez pas "Les Sardines" de Patrick Sébastien, ni "Still loving you" de Scorpions mais plus sûrement "Raining Blood" de Slayer, "Refuse/Resist" de Sepultura ou encore "Smell like teen spirit" de Nirvana.

Derrière les instruments, la fine fleur du punk et du metal français, une fusion de musiciens issus de Tagada Jones, Lofofora, Parabellum, La Phaze ou Punish Yourself. Et sur scène, c'est plutôt... agité. 

Pour ceux qui reviendraient d'un long séjour hors de notre galaxie, Le Bal des enragés c'est ça...

Le Bal des Enragés Live Hellfest 2013

Quel effet de jouer au Hellfest ?

Niko (Le Bal des Enragés / Tagada Jones). Ce sera personnellement la troisième fois que je jouerais au Hellfest, c’est toujours un vrai plaisir ! 
De plus cette année marquera notre première participation sur la Maintstage, on va donc pouvoir découvrir le festival sous un autre angle et pas n’importe lequel, on a bien hâte !

Quel est le groupe, l’album ou le morceau qui vous a donné envie de jouer de la musique ?

Niko. Tagada Jones et le Bal des Enragés sont des formations sans doute un peu moins metal que beaucoup d’autres sur le Hellfest. Pour ma part, mes influences sont plus punk, et le groupe qui m’a donné envie de monter sur scène c’est Parabellum, alors que je n’avait que 14 ans. Aujourd’hui nous avons la chance de partager la scène avec eux, un rêve s’est réalisé. Dommage que Schultz nous ait quitté trop tôt, mais j’aurais au moins eu la chance et le plaisir de partager un bon bout de chemin avec lui.

Quel est le concert de metal qui a marqué votre vie pour l’éternité et au-delà ?

Niko. Sans aucun doute le Barge to Hell 2012 ! Évidemment c’est plus le cadre qui a rendu la chose exceptionnelle, des concerts de Metal en plein océan sur le pont d’un paquebot entre Miami et Nassau c’est pas tous les jours qu’on voit ça.

Quelle est la chanson stupide qui reste coincée dans votre tête et qui vous fait honte ?

Niko. Alors puisqu’on parle du Hellfest, je dirais Scorpions « Still loving you » ;-)

Pour vos projets d’avenir, vous choisissez l’enfer ou le paradis ?

Niko. Sans aucun doute l’enfer, il y fait plus chaud !

Merci Niko, merci Le Bal des Enragés

Le Bal des Enragés jouera vendredi 17 juin à 14h20 (MainStage 2)
Plus d'infos sur le groupe ici

Mon Hellfest à moi : paroles de festivaliers

Dans la vraie vie, ils sont juriste, étudiant, chef de rayon, inspecteur qualité, intérimaire, mais au Hellfest, ils sont surtout métalleux et métalleuses. Avant de les retrouver tous à Clisson du 17 au 19 juin, ils nous parlent avec leurs mots de leur passion pour le festival de musiques extrêmes... Un grand format à retrouver ici

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus