• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Élections sénatoriales : quatre réélections en Loire-Atlantique

© Sénat.fr; assemblee-nationale.fr
© Sénat.fr; assemblee-nationale.fr

En Loire-Atlantique, où cinq sièges étaient à pourvoir, les deux sénateurs socialistes sortants ont conservé leur fauteuil à la chambre haute du Parlement, tandis que La République en marche n'a pas réussi à propulser d'élu au Sénat.

Par Valentin Pasquier avec AFP

Comme le Maine-et-Loire et la Mayenne, la Loire-Atlantique renouvelait dimanche 24 septembre ses sénateurs. Néanmoins, "renouveler" est un bien grand mot : quatre des cinq élus ont été reconduits.

La liste soutenue par le PS, « Expérience et proximité pour plus de solidarité territoriale », est arrivée en tête du scrutin à la proportionnelle, avec 635 voix, soit 23,04% des suffrages exprimés. Cela a permis à Yannick Vaugrenard et Michelle Meunier d'être réélus, confirmant ainsi l'ancrage de la gauche dans le département.

Élu il y a six ans sur une liste d'union avec le Parti socialiste, le sénateur écologiste Ronan Dantec, en tête de la liste divers gauche "Vivre nos territoires", conserve aussi son siège, après avoir recueilli 484 voix (17,56%). Est également réélu le sénateur-maire UDI de Saint-Sébastien-sur-Loire, Joël Guerriau, avec 563 voix (20,43%).

Peu de changement


Seul le sénateur sortant LR André Trillard, 69 ans, élu depuis 16 ans, ne retrouvera pas le Palais du Luxembourg. Avec 245 voix, sa liste dissidente (composée de divers droite, sans étiquette et LR) arrive loin derrière celle du candidat préféré par la commission nationale d'investiture des Républicains, l'ancien député et conseiller régional Christophe Priou (462 voix), nouveau sénateur de Loire-Atlantique.

Valérie Sauviat-Duvert, conseillère municipale à Guérande et choisie au pied levé pour mener la liste LREM, après l'éviction début septembre du candidat initialement pressenti, Bernard Morilleau, échoue à conquérir un siège au Sénat. Elle recueille 312 voix (11,32%).

Le score du Front national (FN) est resté modeste, avec 40 voix, contre 25 voix il y a six ans. La liste était menée par le secrétaire départemental de la formation d'extrême droite, Alain Avello, démissionnaire après avoir annoncé son ralliement à Florian Philippot. En dernière position, une liste divers droite n'obtient que 15 voix (0,54%).


►Les résultats en Maine-et-Loire
►Les résultats en Mayenne
(la Sarthe et la Vendée ne sont pas concernées par le scrutin de 2017)

►Les résultats en Maine-et-Loire
►Les résultats en Mayenne
(la Sarthe et la Vendée ne sont pas concernées par le scrutin de 2017)

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus