Journée de l'Autisme : à Saint-Brévin, commerçants, maire, député et association se mobilisent

Le 2 avril se déroule la journée mondiale de l'autisme. À Saint-Brévin, l'association Autisme Loire Océan se mobilise toute l'année auprès des enfants et des familles. Pour cette journée, elle a reçu le soutien de l'ancien maire devenu député, Yannick Haury, qui s'est déplacé au fil des rencontres.

La pédopsychiatrie et les services de pédiatrie sont particulièrement touchés.
La pédopsychiatrie et les services de pédiatrie sont particulièrement touchés. © France Télévisions Olivier Quentin

La question touche ou peut toucher tout le monde, c'est pour cela que le 2 avril est la journée mondiale de l'autisme. Une fenêtre ouverte sur un univers qui conserve sa part de mystère et de souffrance, un domaine où la recherche avance tout doucement, et surtout un mot qui est enfin posé, partagé et expliqué : l'autisme. En France, cette journée de l'autisme est également déclinée dans chaque département et dans chaque ville, les participants officiels portent un ruban bleu à leur veste, leur chemise ou leur tenue de travail.

Saint-Brévin, ville active

Saint-Brévin (Loire-Atlantique) ne fait pas l'unanimité que pour ses plages et ses forêts de pins maritimes. Elle est aussi la commune où est installé le centre médico-social de l'Estuaire à Mindin, où existe une unité pour les personnes touchées par l'autisme.

Grâce aussi à des associations locales comme Autisme Loire Océan, les enfants autistes ont accès à des activités variées et les parents à un espace d'échange. L'idée est de partager les expériences et d'accompagner les jeunes autistes vers une meilleure inclusion sociale, autant qu'il est possible.

Autisme Loire-Océan était donc dans les rues de la ville ce vendredi matin, en compagnie du maire de Saint-Brévin-les-Pins et du député de la circonscription, ancien maire de la ville. Ensemble, ils sont allés à la rencontre de commerçants, artisans, professionnels qui ont fait un pas vers l'autisme soit en accueillant un jeune autiste dans l'entreprise, soit en aidant l'association dans ses différentes activités d'animation, de formation, de distribution d'articles ludiques ou pédagogiques.

 

Une tablette de chocolat faite par Benoît

C'est ainsi que le petit groupe s'est rendu au Bonheur Chocolat, un commerce du centre ville en pleine activité pascale à la vitrine garnie d'oeufs en chocolat et qui a la particularité d'avoir comme collaborateur un jeune autiste. Benoît a réalisé SEUL, aux côtés de Sarah et Bertrand (les artisans-commerçants et employeurs) une tablette de chocolat aux fruits secs pour ses deux visiteurs de renom : M. le Député et M. le Maire. Tablette sur laquelle il a gravé la date du jour et la mention spéciale sur l'autisme.

Benoît, jeune chocolatier autiste, a réalisé et offert une tablette dédicacée au maire et au député de Saint-Brévin
Benoît, jeune chocolatier autiste, a réalisé et offert une tablette dédicacée au maire et au député de Saint-Brévin © C.François France Télévisions

Un parcours dans la ville, l'estuaire et le Pays de Retz

Le député LREM et ancien maire de Saint-Brévin Yannick Haury avait promis d'être sur le terrain toute cette journée de sensibilisation à l'autisme et il l'a fait.

De la Fraiseraie et du magasin Optic 2000 de Pornic à l'association nazairienne Agir et Vivre l'Autisme en passant par le chocolatier brévinois, le marchand de cycles électriques et le Super U de la commune, le député, accompagné du maire Yannick Morez et de l'association Autisme Loire Océane, a voulu saluer ces entrepreneurs qui font un pas vers l'autisme en incluant une, deux voire trois personnes autistes, en leur proposant des activités adaptées, en faisant appel à leurs compétences et en participant à leur épanouissement grâce à une meilleure inclusion sociale. Quoi de plus normal pour une ville à taille humaine ? pourrait-on se demander. Et si toutes les villes de taille humaine agissaient autant que Saint-Brévin !....pourrait-on répondre.

Un chèque remis à l'association locale permettra un jour d'acheter ici un vélo électrique pour les jeunes autistes
Un chèque remis à l'association locale permettra un jour d'acheter ici un vélo électrique pour les jeunes autistes © C.François France Télévisions

Un exemple concret : dans ce jeune magasin de vélos et trottinettes électriques, le commerçant et son fils ont travaillé avec l'association Austisme Loire-Océan pour faire connaitre leur existence et leur activité. De jeunes autistes ont circulé dans la ville pour distribuer des flyers et autres prospectus. Une action adaptée qui a permis aux jeunes participants de se déplacer dans la ville, de croiser et rencontrer des habitants, d'avoir tout simplement un rôle dans la vie sociale brévinoise. En retour, l'association a reçu un chèque de 200 euros des commerçants père et fils, chèque renouvelé ce jour. Nathalie Kap, la présidente de l'association a décidé de mettre ces dons de côté afin de pouvoir un jour, revenir dans ce même commerce acheter un vélo électrique qui sera profitable à l'association, notamment aux jeunes autistes. 

Nathalie Kap, présidente de l'association Autisme Loire-Océan, et maman de Lorenzo, jeune adolescent autiste
Nathalie Kap, présidente de l'association Autisme Loire-Océan, et maman de Lorenzo, jeune adolescent autiste © C.François France Télévisions

Tout en cheminant dans le centre ville de Saint-Brévin l'Océan, Nathalie Kap, présidente très active de l'association Autisme Loire-Océan discute avec une élue de la commune. Elle lui fait part d'un de ses besoins les plus criants : un espace, un local. Elle qui organise des collectes pour équiper des crèches, des écoles, des structures accueillant des enfants autistes, doit stocker tous les dons chez elle. Il lui arrive aussi de proposer des échanges, des formations avec des familles d'enfants autistes n'habitant pas le secteur. Mais comment les accueillir le temps d'un weekend ? Toutes les familles ne peuvent séjourner à l'hôtel ou en résidence locative.

La discussion se poursuivra certainement en mairie de Saint-Brévin, une commune à taille humaine, dépourvue de baguette magique, mais qui agit néanmoins au quotidien auprès des personnes touchées et concernées par l'autisme.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
psychologie santé société