Nantes : c'est quoi une “famille à énergie positive” ?

© France 3
© France 3

C'est un concours, pas comme les autres. Rien à gagner, si ce n'est peut-être, de sacrées économies. Dans la métropole nantaise, 230 familles participent au défi "Familles à Energies Positives". Cinq mois pour changer ses habitudes. De quoi piocher peut-être quelques idées.

Par Claude Bouchet

Le défi "Familles à Energie Positive" a pour objectif de démontrer que tous ensemble il est possible de lutter efficacement contre les émissions de gaz à effet de serre en participant à une action concrète, mesurable, et conviviale. On  en profite pour réduire ses factures d'énergie.

L'objectif

Réaliser au moins 8 % d'économies sur ses factures énergétiques par rapport à l'hiver précédent. Consommer moins d'énergie permet d'émettre moins de dioxyde de carbone dans l'atmosphère et de lutter contre le changement climatique.

Comment ?

La compétition se joue entre équipes, les membres d'une même équipe doivent donc se soutenir, partager les bons plans, pour collectivement économiser au maximum. Tout au long du défi, un capitaine d'équipe, en lien avec l'association Synergies et des conseillers Espace info énergie, a la mission de faire connaître et de partager ses bons plans pour permettre aux familles de progresser. « Penser global, agir local : on est tous gagnants ! » tel est le slogan du défi.

Quels outils ?

Pour réussir, différents outils sont mis à disposition des équipes dont deux incontournables : un guide des 100 écogestes et un logiciel d'enregistrement des données.

Rencontre avec une famille de Bouguenais

De l'eau qui coule démesurément... 25 litres par heure selon le débit-mètre. Depuis, Jean a installé sur son robinet un réducteur d'eau. Succès immédiat. L'eau mais aussi l'électricité. Une multiprise à interrupteur pour couper les appareils en veille. Des ampoules à LED à la place des halogènes. Autant de trucs ou petits gestes pour diminuer la consommation. Depuis le début de l'hiver, Jean et Véronique font des relevés une fois par mois pour ensuite trouver les solutions, synonymes d'économies d'énergie.
Un cercle vertueux qui à terme permet de plus grands investissements... A condition que ces gestes du particulier soient soutenus par les politiques publiques.

Notre reportage en vidéo

Le défi "Familles à Energie Positive"

 

Sur le même sujet

Yves Cellier, commissaire de Laval, sur l'opération de prévention

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés