• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Périphérique de Nantes : la fin des points noirs

Dans les Pays de la Loire, les plus grosses difficultés sont attendues lundi, sur l'A11 (Archives). / © SYLVIE CAMBON - MaxPPP
Dans les Pays de la Loire, les plus grosses difficultés sont attendues lundi, sur l'A11 (Archives). / © SYLVIE CAMBON - MaxPPP

Les élus de Nantes Métropole auront à délibérer lors de la prochaine réunion du conseil métropolitain le 19 octobre des aménagements à réaliser pour supprimer les derniers "point noirs" du périphérique nantais, entre les portes de Rennes et porte d'Orvault et porte de Rezé

Par Christophe Turgis

Nantes Métropole n'est pas seule sur le dossier du périphérique nantais, la volonté des élus d'améliorer les modalités de circulation se heurte souvent aux moyens de l'État. Mais pour ce qui est de son domaine de compétence deux points noirs devraient rapidement disparaître de la carte routière.


Deux points noirs en moins dès 2017 et 2018

Entre les portes de Rennes et d'Orvault, l'État, Nantes Métropole et les collectivités concernés vont mettre un peu de fluidité dans le trafic sur cette portion la plus chargée du périphérique nantais. Avec les véhicules affluant de lautoroute A, des routes de Vannes et de Rennes.
Il s'agit de créer une voie d'entrecroisement pour chaque sens de circulation entre les deux portes permettant aux véhicules entrant et sortant  à la porte suivante de ne pas encombrer les voies centrales. Un revêtement spécial devrait abaisser le bruit de 5 à décibels. Les travaus sont programmés pour la fin de 2016.


Porte de Rezé, au sud de l'agglomération entrer et sortir du périphérique devient chaque jour plus compliqué. Et quand le transfert du MIN, marché d'intérêt national, sera transféré de l'ïle de Nantes à Rezé, la circulation promet de devenir inextricable. Le projet consiste à aménager les abords du périphérique pour permettre de faire passer sans encombre, automobiles, camions, Chronobus C4, cyclistes et piétons ! Résoudre la "quadrature du rond-point" ou pas loin pour les ingénieurs qui vont plancher sur le projet ! Une attention particulière sera portée aux modes doux, piétons et cyclistes.
Les travaux devraient commencer en 2017 pour se terminer à la mi 2018.


Deux points noirs encore en suspens

Resteront encore deux points noirs à régler, pour lesquels l'État se fait encore attendre.  L'aménagement de la porte d'Anjou pour réduire les bouchons venant de la Prairie de Mauves provoqués par les véhicules arrivant de l'A811 et prenant un "raccourci" pour rejoindre le périphérique. Et surtout le passage à 2 X 2 voies de l'échangeur de la porte de Gesvres qui permet au périphérique de se raccorder à l'autoroute à péage venant d'Ancenis. C'est le dernier endroit où la boucle nantaise reste réduite à 2 X 1 voie sur quelques centaines de mètres. Souci, il faut construire un ouvrage d'art au dessus de l'autoroute, est sans doute plus compliqué encore faire payer l'État et Cofiroute, le concessionnaire de l'autoroute ! Pour l'instant le chantier n'est pas prévu avant 2018...

A lire aussi

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus