CARTE. Aéroport Nantes-Atlantique : un barrage filtrant des agents de sûreté rend l'accès au site difficile

Les agents de sûreté de l'aéroport de Nantes Atlantique ont mis en place un barrage filtrant à proximité du site, le 19 avril 2024. Ils dénoncent leurs conditions de travail et réclament une prime.

Depuis ce vendredi matin, deux ronds-points sont occupés par les salariés grévistes de l'aéroport, le tout sous la surveillance des gendarmes.

Cela a suffi à provoquer des embouteillages monstres sur le périphérique sud de Nantes et de forts ralentissements près de l'aérogare, d'où les réactions diverses des automobilistes rencontrés, entre les salariés des entreprises du secteur et les passagers inquiets, stressés, à l'idée de rater leur vol.

Le mouvement social est mené par le personnel qui effectue le contrôle des bagages et la fouille des passagers, 200 personnes sur le site.

Ils se plaignent des conditions de travail imposées par leur entreprise, le groupe Hubsafe Safesquare, une filiale du groupe Samsic. Arrêts maladie, accidents de travail et burn-out sont à déplorer ces derniers temps.

L'entreprise, qui n'a pas souhaité s'exprimer, a procédé à des remplacements sur ses postes de contrôle, ce qui n'impacte vraiment pas le trafic aérien, selon l'aéroport de Nantes-Atlantique en ce jour de vacances. Une dizaine de vols ont connu jusqu'à 1h15 de retard, aucune annulation de vols, a précisé la direction de l'aéroport.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv