Airbus Nantes : un employé licencié pour un dessin

L'employé d'Airbus Nantes qui a réalisé ces dessins a été licencié. / © DR
L'employé d'Airbus Nantes qui a réalisé ces dessins a été licencié. / © DR

Le syndicat CGT Airbus Nantes appelle à un débrayage jeudi 18 janvier devant le site de Bouguenais. Une manifestation organisée pour contester le licenciement d'un employé auteur d'un dessin que la direction a jugé "injurieux et blessant" à l'encontre d'un autre salarié.

Par Christophe Amouriaux

"C'est une décision disproportionnée", selon Pascal Busson, secrétaire général CGT Airbus Nantes. Il ne comprend pas le licenciement d'un employé du site de Bouguenais pour un dessin.

"Il ne peut être accepté que l’expression des salariés, qu’elle soit verbale ou qu’elle passe par le dessin, puisse avoir pour objet ou pour effet de placer les interlocuteurs dans une situation de mal-être et de trouble." C'est en ces termes que la direction d'Airbus nous a communiqué ses explications sur le sujet. Elle ajoute : "Le caractère excessif, injurieux, blessant de la caricature qui a été remise à la victime l'a fortement ému et a sérieusement porté atteinte à sa santé".

Pour le représentant du syndicat CGT, le salarié a simplement voulu exprimer son propre mal-être. "En cours de reconnaissance pour maladie professionnelle, il vivait très mal le fait d'être changé régulièrement de poste". Sur l'un des dessins, on le voit pleurant. Sur l'autre, un personnage est représenté mettant des employés dans une poubelle avec la mention "non recyclable". L'acronyme TMS, comme "Troubles Musculo-Squelettiques" apparaît également. Il fait référence aux maladies professionnelles dont peuvent souffrir certains employés.

Selon le syndicat, l'auteur du dessin ne voulait pas viser quelqu'un en particulier mais "il voulait représenter la mécanique de l'entreprise". L'affaire devrait être portée devant le tribunal des Prud'hommes.

Sur le même sujet

ITW Henri Jauver COCETA

Les + Lus