• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Convergence des luttes : Nantes au centre des tensions ce week-end

© PHOTOPQR/PRESSE OCEAN/MAXPPP
© PHOTOPQR/PRESSE OCEAN/MAXPPP

[Mise à jour] Soutien aux expulsés de la ZAD, syndicats étudiant et cheminot, motards... Cet après-midi, Nantes est au centre des mouvements sociaux nationaux. Trois manifestations sont organisées pour encadrer les revendications. 

Par Cathy Dogon

"L'agenda social se télescope un peu" fait remarquer un journaliste dans la rédaction. Ce samedi 14 avril à Nantes, trois manifestations sont prévues. Elles regroupent les revendications de plusieurs bords qui, globalement, refusent en bloc les reformes du gouvernement. 

Si l'on ne sait évidemment pas encore combien de personnes se déplaceront pour ces mobilisations, on connaît désormais le dispositif des forces de l'ordre qui les encadrera : 1 000 policiers, CRS, membres de la BAC et de la compagnie départementale d'intervention sillonneront les rues du centre-ville nantais.

14h30 : rassemblement d'étudiants et de cheminots Place du Cirque


"Contre la politique anti-sociale de Macron", un cycle de manifestations hebdomadaires a démarré samedi dernier à Nantes. Née de la contestation liée à la Loi sur l'orientation et la réussite des étudiants (ORE), la mobilisation a ensuite gonflé ses rangs, notamment avec les appels à manifester des unions départementales de la CGT et Sud Solidaires.

Salariés, retraités, privés d’emploi, et autres précaires sont invités à descendre dans la rue contre les ordonnances Macron. La semaine dernière, ils étaient 2 000 selon plusieurs médias. 

Les cheminots sont mobilisés pour l’avenir du rail pour tous et contre la destruction d’un service public du quotidien. D’autres travailleurs sont dans l’action pour la défense de leurs droits, leurs conditions de travail, leur dignité, le service public... 

Motifs de mobilisation selon le blog Nantes.indymedia.org.

[Mise à jour] A 14h30, 1 800 personnes mobilisées selon la police. 

De son côté, la Fédération Française des Motards en Colère appelle à manifester à partir de 14h rue Gaetan Rondeau, à Nantes. Les conducteurs de deux roues se mobilisent contre le passage à 80km/h sur les routes, "symbole de tout ce qu'il ne faut pas faire".

16h30 : soutien aux expulsés de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes 


Les zadistes expriment leur solidarité avec les expulsés des universités et se mobilisent avec eux pour cette manifestation. Le nombre de 900 personnes attendues a été évoqué. Lundi déjà - premier jour d'évacuation de la ZAD-, militants et militantes étaient environ 1 200 dans les rues de Nantes. "Samedi 14 manif à Nantes, dimanche 15 sur la zad on reconstruit", brandaient-ils alors. L'AFP prévoyait des milliers de manifestants attendus. 

Très actifs sur les réseaux sociaux, les "résistants" de la ZAD mettent à jour une carte. Elle est destinée aux personnes souhaitant soutenir le mouvement en se rendant sur place. 


Un appel à la mobilisation a été largement déployé pour soutenir les expulsés, ce dimanche. Le rendez-vous est donné à 12h sur le chemin de Suez. 

L'accès à la ZAD est aujourd'hui très difficile. Les forces de l'ordre bloquent les routes, y compris aux journalistes. 


Sur le même sujet

travaux pont de Cheviré

Les + Lus