Délinquance en Loire-Atlantique, du mieux, mais les violences intrafamiliales sont en hausse

Selon les chiffres de la préfecture rendus publics ce 7 février, les faits de délinquance ont baissé significativement en 2023 dans le département, tout particulièrement à Nantes. Mais les chiffres révèlent aussi une forte hausse des violences intrafamiliales.

Fabrice Rigoulet, préfet de Loire-Atlantique et de la région Pays de la Loire, a présenté mercredi 7 février le bilan 2023 des faits de délinquance et d'insécurité routière.

Le préfet souligne "une tendance à l’amélioration sur certaines problématiques, grâce à la présence renforcée des forces de sécurité intérieure, des opérations coups de poing, et du "travail de longue haleine" conjoint avec la police municipale et la mobilisation de la police métropolitaine des transports", précise le communiqué de la préfecture. 

Les cambriolages sont en baisse de 4,6 % en 2023, notamment dans les logements (-15 %), après une hausse de 13,37 % en 2022. 

Les vols de véhicules sont en hausse depuis cinq ans en Loire-Atlantique, une tendance qui se poursuit en 2023 (+13,7 %).

Les vols avec violence baissent très sensiblement depuis 2019, avec une diminution de 33,2 % en quatre ans, dont les vols avec armes (-11,3 %).

Les violences intra-familiales en hausse

Les atteintes à l'intégrité physique sont en hausse de 17,9 % depuis cinq ans. Elles augmentent de 2,3 % en 2023. Ce chiffre concerne les faits d’homicides, les tentatives d'homicides, les prises d'otages et séquestrations, les violences physiques, les violences sexuelles, les menaces de violences ou chantage et les vols avec violence. 

En 2023, 5 391 personnes ont été victimes de violence intra-familiale, un chiffre en augmentation de 7,5 %. Les victimes sont à 76 % des femmes (4 097). "Les faits, commis dans la sphère privée et portés à la connaissance des forces de l’ordre, continuent d’augmenter. Ils ne sont pas forcément plus nombreux, mais davantage révélés", précisent les services de l'État. 

En matière de lutte contre les stupéfiants, 439 kilos de cocaïne ont été saisis par les douanes au grand port de Montoir Saint-Nazaire le 15 mai 2023. 40 kilos de résine de cannabis ont aussi été saisis par la Brigade de recherches et d’intervention (BRI) de Nantes, le 9 octobre dernier.

Les infractions à la législation sur les stupéfiants ont augmenté de 43,2 % sur ces 5 dernières années et de 13 % par rapport à 2022.

"Le département de la Loire-Atlantique n’échappe pas aux organisations criminelles et à la vente illicite de tabac", souligne la préfecture. Les services des douanes ont saisi 2 254 kg de cigarettes de contrebande en 2023, en baisse de 2 %, après une forte augmentation en 2022. 

Focus sur Nantes

À Nantes, les atteintes aux biens sont en baisse de 11,75 % par rapport à 2022. La préfecture recense 551 vols avec violence, 1 499 cambriolages de logements et 1 306 vols de véhicules. Ce type de délinquance baisse de 9,13 % dans le centre-ville par rapport à 2022, et de 51,40 % par rapport à 2019.

Quant aux atteintes à l’intégrité physique, elles diminuent de 4,31 % à sur la métropole nantaise, en 2022. Dans le centre-ville nantais, théâtre de nombreuses agressions ces dernières années, les violences sont en baisse de 12,48 % par rapport à 2022 et de 12,48 % par rapport à 2019.

Lire aussi ► "Ma fille s'est fait agresser au couteau", plusieurs centaines de Nantais manifestent pour dire "stop à l'insécurité"

Dans les transports en commun, les faits de violence aux personnes passent de 291 en 2022 à 229 en 2023.

"Les chiffres confirment la tendance positive des derniers mois. Cette bonne trajectoire doit être poursuivie, a réagi Johanna Rolland, maire de Nantes. Les moyens que nous y consacrons et la coopération de tous les instants, au niveau stratégique comme opérationnel, entre nos services et la Police nationale portent leurs fruits.

L'activité judiciaire est également en forte hausse à Nantes et Saint-Nazaire. Entre 2017 et 2023, les faits élucidés augmentent de 11,6 %. Sur la même période, le Procureur de la République du Tribunal judiciaire de Nantes relève que les gardes à vue sont en hausse de 30 %.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité