FC Nantes/OM. Un supporter du club de Marseille fait un infarctus après avoir été "agressé" durant le match

Lors de la rencontre entre le FC Nantes et l'OM ce 1ᵉʳ septembre, une famille a été la cible d'insultes et de crachats, parce que leur enfant portait le maillot de l'équipe phocéenne. Le père a été victime d'un arrêt cardiaque alors qu'il s'interposait. La mère de famille dénonce l'attitude des supporters nantais et des stadiers sur les réseaux sociaux.

Les faits se sont déroulés au stade de la Beaujoire, lors de la rencontre entre le FC Nantes et l'OM ce vendredi 1ᵉʳ septembre. Un enfant de six ans, qui portait le maillot de son équipe fétiche, en l'occurrence l'OM, s'est fait insulter par des supporters nantais de la tribune Loire. La famille résidant à Donges (Loire-Atlantique) était en tribune Océane, réputée calme, mais proche des grillages de celle de Loire.

Lorsque les Marseillais marquent le premier but à la 4ᵉ minute de la rencontre, la famille se retrouve prise pour cible.

"Hier était le 1ᵉʳ match de mon fils de 6 ans à La Beaujoire et tout ne s'est pas correctement déroulé. Notre tort : être supporter de l'OM et l'avoir laissé porter son maillot pour le match. Nous avons été agressés durant le match : crachats, insultes, bières jetées au visage ..., dénonce la maman sur le réseau social X (anciennement twitter). 

Mais l'affaire a pris un cours dramatique, lorsque le père de l'enfant a été victime d'un arrêt cardiaque après être intervenu pour défendre son fils. La famille dénonce l'inaction des stadiers : "Merci aux stadiers incompétents qui n'ont rien fait car ce n'était pas leur tribune !!".

"Une soirée cauchemardesque"

Charline Martin-Méfort, journaliste à France Télévisions, présente dans les tribunes tout près de la famille, décrit "une soirée cauchemardesque. Malgré nos alertes, aucun stadier n’a daigné se déplacer, jusqu’à ce que le drame arrive pour cette famille".

"Il n’y avait pas de stadiers devant la tribune avant l’incident, alors que les spectateurs le demandaient, car le ton montait. C’est après le malaise et l’intervention des secours que des stadiers sont arrivés", confirme la journaliste de France Télévisions. 

L'homme de 39 ans a finalement été pris en charge par les pompiers et évacué en urgence au CHU de Nantes. "Il est désormais en soins intensifs", selon nos confrères de France Bleu.

Contactée, la direction du FC Nantes a réagi ce dimanche 3 septembre, assurant "condamner avec la plus grande fermeté les violences inacceptables commises contre une famille supporter de l'OM lors du match Nantes-Marseille samedi soir. Le club cherche à entrer en contact avec la famille pour lui assurer sa plus grande solidarité."

La direction du club précise que "les images de vidéosurveillance sont en cours d’analyse, une plainte sera déposée dès lundi."

L'Olympique de Marseille "condamne fermement ces agissements intolérables", a réagi auprès de l'AFP le club, témoignant "son soutien et sa solidarité" à la famille.

La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, également réagi sur le réseau X, assurant la famille de sa solidarité. "Ces violences sont indignes : rien ne justifie qu'un enfant, ses parents ou quiconque subissent une telle haine dans un stade. Je salue la réaction de la Ligue de Football Professionnel, dont la commission de discipline est saisie, ainsi que celle du club qui annonce porter plainte".