• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Gilets jaunes : Nantes, l'une des 34 villes soutenues par le fonds de soutien gouvernemental

La vitrine du magasin Burton, rue de Feltre, à Nantes, le 12 janvier 2019 / © Antoine Ropert, France 3 Pays de la Loire
La vitrine du magasin Burton, rue de Feltre, à Nantes, le 12 janvier 2019 / © Antoine Ropert, France 3 Pays de la Loire

L'Etat a décidé de renforcer son fonds de soutien aux commerçants des centres-villes affectés ou dégradés par les manifestations de Gilets jaunes, pour lequel 34 communes ont été retenues, dont la ville de Nantes.

Par FB avec AFP

Ce fonds de soutien avait été annoncé debut février par Edouard Philippe lors d'un déplacement à Bordeaux. Il est finalement porté à 5,5 millions d'euros, contre 3 millions initialement prévus, indique le cabinet du Premier ministre, dans un communiqué.

Le soutien de l'Etat vise à compléter les aides et soutiens financiers décidés par les collectivités, a-t-on souligné à Matignon.

A Nantes, des aides d'un montant de 500 000 euros avaient ainsi été promises fin janvier aux commerçants du centre-ville dont les commerces ont été victimes de dégradations depuis le début du mouvement des Gilets jaunes le 17 novembre dernier.  

Selon nons confrères de ouest-France, la ville recevrait 300 000 euros au titre de ce fonds de soutien.
Les 34 centres-villes retenus par le gouvernement, qui se trouvent dans 11 régions françaises, sont donc Nantes mais aussi Rennes, Avignon, Besançon, Béthune, Bordeaux, Bourg-en-Bresse, Brest, Calais, Charleville-Mézières, Chaumont, Dijon, Dole, Epinal, Lille, Lyon, Mâcon, Marseille, Nevers, Paris, Ploërmel, Quimper, Rouen, Saint-Avold, Saint-Etienne, Toulon et Toulouse.

Sept villes de La Réunion sont également concernées : Le Port, Le Tampon, Saint-André, Saint-Denis, Saint-Louis, Saint-Paul et  Saint-Pierre.
 

Une facture de 200 millions d'euros pour les assurances


Selon une estimation de la Fédération française de l'assurance (FFA), les actes de vandalisme en marge des manifestations des Gilets jaunes ont coûté 200 millions d'euros aux assureurs entre le 17 novembre 2018, le début du mouvement, jusqu'au 16 mars inclus.

L'essentiel de cette somme (175 millions) concerne les indemnisations des dégradations et des pertes d'exploitation des entreprises. Les 25 millions restants ont été consacrés aux voitures et habitations.
    
Un système de franchise unique avait notamment été mis en place avec les assureurs pour les commerçants subissant des dommages plusieurs samedis de Gilets jaunes.

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer