Handball. Gaël Pelletier du HBCN : "quelques noms d'oiseaux mais pas de propos homophobes"

Accusé par les arbitres d'avoir tenu des propos homophobes à l'issue du match HBC Nantes - Limoges, ce vendredi 8 octobre, le président du club nantais Gaël Pelletier parle lui de diffamation.

"Je n'ai pas tenu de propos homophobes", a assuré ce dimanche 10 octobre Gaël Pelletier, lors d'une conférence de presse. Le président du HBC Nantes est accusé par les arbitres Mathieu et Mathias Pajot, du match de vendredi 8 octobre qui opposait Nantes à Limoges, d'avoir tenu des propos homophobes. C'est en tout cas ce qu'ils auraient écrit dans leur rapport. 

"Des propos sur lesquels je suis, de par ma vie personnelle, très vigilant"

Lui, s'il assume s'être énervé à la fin du match, réfute avoir tenu ce type de propos. Selon sa version des faits, il serait allé échanger avec les arbitres pour leur dire des choses "pas très agréables à entendre" mais on l'en a empêché. "Il y a alors eu de l'énervement et quelques noms d'oiseaux qui ont volé mais en aucun cas des propos homophobes (...) des propos sur lesquels je suis, de par ma vie personnelle, très vigilant". 

 

 

"Cela relève de la diffamation" 

Pour Gaël Pelletier, il s'agirait d'un règlement de compte : "c'est vrai que je suis un peu un trublion (...) c'est très certainement un très bon moyen de régler ses comptes vis-à-vis de ma personne. Cela relève de la diffamation. Je n'exclue pas de donner une suite". 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handball sport hbcn