Handisport - Nantes : Ronan Pallier sacré champion d’Europe de saut en longueur

A 50 ans, le Nantais Ronan Pallier remporte la médaille d’or au saut en longueur aux championnats d’Europe handisport en Pologne, dans la catégorie non-voyant. Prochain objectif, les Jeux Paralympiques de Tokyo.

Ronan Pallier remporte la médaille d'or au championnat d'Europe handisport en Pologne, le 1er juin 2021
Ronan Pallier remporte la médaille d'or au championnat d'Europe handisport en Pologne, le 1er juin 2021 © Florent Pervillé

Aux championnats d’Europe d’athlétisme handisport, Ronan Pallier obtient la première médaille d’or pour la France au saut en longueur, avec un saut de 6 mètres dès son premier essai. "J'avais beaucoup d'envie", confie-t-il. 

Malvoyant profond avec 1% de vision, l'athlète est guidé durant l’épreuve par le son de la voix et les claps. "Je suis guidé par un accompagnateur qui est à une trentaine de mètres de moi. Je suis dirigé uniquement par la sensation auditive", explique Ronan Pallier.

Doyen des athlètes dans la catégorie non-voyant, le Nantais reste vigilant sur sa préparation physique. "J’ai 15 ans de plus qu’eux. Il faut que je fasse attention à mon corps. Je fais beaucoup de travail de qualité et moins de quantité", confie Ronan, licencié au Nantes Métropole Athlétisme. 

Chargé de mission accessibilité à la SEMITAN, il est détaché par le ministère des Sport depuis deux ans en tant qu’athlète de haut niveau et se consacre à la préparation des compétitions. 

Ronan Pallier devient champion d'Europe avec un premier saut à 6 mètres
Ronan Pallier devient champion d'Europe avec un premier saut à 6 mètres © Florent Pervillé

Les JO de Tokyo en ligne de mire

Avec cette nouvelle médaille et un record personnel à 6,32 mètres, le Nantais est confiant sur ses chances aux prochains Jeux Paralympiques de Tokyo, prévus du mardi 24 août au dimanche 5 septembre 2021.

"Tous les feux sont au vert. Il va falloir maintenant le petit geste technique en plus".

"Cela va être difficile mais je suis dans les quatre meilleurs mondiaux. On est tous à 10, 15 cm les uns des autres. Ce n’est pas grand-chose, c’est un pied qui traine", explique Ronan Pallier qui enchaine les entrainements chaque après-midi pour peaufiner sa technique.

Le sportif Nantais a rejoint l’équipe de France d’athlétisme en 2003. Depuis il enchaine les titres, vice-champion d’Europe à Berlin en 2018 avec un saut à 6,16 mètres, 4ème au championnat du monde handisport en 2019 et cette nouvelle médaille aux championnats d'Europe.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handisport sport