INSOLITE. Nantes : un brasseur et un viticulteur créent le vin houblonné, une curiosité qui mêle raisin et houblon

Ce sont les deux boissons alcoolisées les plus consommées en France : le vin et la bière. Vous hésitez entre les deux ? voilà la solution : le vin houblonné, inventé par deux amis originaires du vignoble nantais. Une curiosité qui a déjà rencontré le succès auprès des consommateurs.

Maxime Bordelot et Romain Heraud, les créateurs du vin houblonné dans le vignoble nantais
Maxime Bordelot et Romain Heraud, les créateurs du vin houblonné dans le vignoble nantais © France Televisions
Le vin, il connait par coeur, c'est son domaine : Romain Heraud est viticulteur. Son acolyte, Maxime Bordelot, est brasseur, il est l'un des rares sommeliers français spécialisé dans le domaine de la  bière. L'alliance des deux a donné naissance au "Wine Hop" un vin blanc au houblon.

En bouche, c'est très solaire, il a une belle fraîcheur qui peut aussi évoquer l'ananas

Maxime Bordelot, brasseur

"Selon la variété de houblon qu'on va apporter à la recette, au cépage, sur un bon terroir, on va pouvoir apporter des parfums exotiques, des parfums agrumes, floraux explique Maxime Bordelot, il y a une possibilité folle grâce au pouvoir aromatique du houblon"

Amis depuis l'adolescence, ces jeunes trentenaires aiment s'amuser à fabriquer leur bière. Mais un jour en 2016 ils se sont retrouvés avec trop de houblon, pour ne pas le jeter ils ont eu l'idée de le faire macérer dans du vin. Premier essai raté. Un an plus tard, ils ont goûté de nouveau et là bingo les saveurs étaient devenues intéressantes.
Maxime Bordelot et Romain Heraud ont inventé le vin houblonné dans le vignoble nantais
Maxime Bordelot et Romain Heraud ont inventé le vin houblonné dans le vignoble nantais © France Televisions
"Ce qui fait la puissance aromatique du Wine Hop, c'est cette puissance aromatique qu'on retrouve dans le houblon qui est associé à un bon cépage sur un bon terroir", poursuit Maxime.

"Je comprends que ça puisse choquer quelques puristes du vin traditionnel, renchérit Romain Heraud, mais ce n'est pas simplement mettre du houblon dans du vin et le vendre comme ça, il y a vraiment une recherche de finesse, que ce ne soit pas trop amer pour les consommateurs de vin, que ça prenne vraiment le côté floral du houblon".

Après une centaine de tests, car il existe de nombreux cépages et une multitude de houblons, ils ont trouvé deux recettes qui séduisent déjà : 9 000 bouteilles ont eté vendues. Un pétillant naturel est aussi à l'étude, mais pour le vin rouge c'est plus complexe.
Wine Hop, le vin houblonné
Wine Hop, le vin houblonné © France Televisions
"Il peut y avoir un problème d'équilibre entre l'amertume du tannin du houblon et le tannin du vin rouge, poursuit Romain, comme nous on cherche quelque chose qui plaise aux consommateurs de bière et de vin, si on fait quelque chose de trop amer, c'est plus difficile à déguster pour les amateurs de vin".

Le secret de la réussite c'est la durée de la macération et le dosage du houblon, des recettes qu'ils gardent précieusement pour eux en espèrant rapidement commercialiser à l'international.

A consommer avec modération bien sûr.

► Le reportage de notre rédaction

Le vignoble nantais en quelques chiffres

Le vignoble nantais regroupe 7 appellations, 3 dénominations et 1 IGP.Source : Vins du Val de Loire






 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie insolite