Intermittents du spectacle, une interpellation en marge d'une action revendicative

Un comédien, membre du cortège nantais constitué dans le cadre de la mobilisation nationale des intermittents, a été arrêté par trois policiers. Dans cette intervention filmée, on voit le jeune homme en appeler à la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak. Ce mercredi, une grande manifestation doit avoir lieu à Paris.

Ce mardi matin, à l'appel de la CGT-Spectacle, une trentaine d'intermittents se sont rassemblés devant la gare de Nantes, pour porter leur revendication à la DREETS, la direction régionale du ministère du Travail.

Un cortège placé sous haute surveillance, d'après un communiqué la CGT-Spectacle qui énumère "plusieurs voitures, des fourgons béliers de la Compagnie départementale d'intervention, plus de trente agents patrouillant dans et autour de la gare".

Alors que le groupe de manifestants s'engageait pour traverser l'édifice du nord au sud, des policiers en armes "ont interpellé arbitrairement l'un des intermittents présents, un comédien syndiqué au Syndicat Français des Artistes-CGT"  indique encore la CGT-spectacle.

"Mis à l’écart du groupe, nassé, plaqué au mur puis plaqué au sol et menotté, les policiers l'ont ensuite embarqué au commissariat central Waldeck Rousseau", précise le communiqué.

Cette interpellation a été aussitôt dénoncée sur les réseaux sociaux des intermittents.

Une "intimidation violente et inacceptable" pour la CGT 

Cette interpellation intervient dans le cadre d'une semaine de mobilisations pour dénoncer un accord sur l'assurance-chômage, signé le 10 novembre dernier, entre différentes organisations patronales et de salariés.

Selon la CGT-Spectacle, "cet accord prévoit une nouvelle baisse de droits pour toutes les chômeuses et tous les chômeurs, alors que l'inflation et la crise touchent de plein fouet les plus précaires d'entre nous. Il ouvre la voie au gouvernement pour financer France Travail, une réforme qui conditionne le RSA au travail forcé et gratuit. Cet accord inacceptable enterre également toutes les avancées que nous avons obtenues pour les intermittents lors de la négociation spécifique que nous avons conclue avec les employeurs de nos secteurs le 27 octobre dernier ".

Ce mercredi 22 novembre, les syndicats du spectacle appellent à une mobilisation massive.

"Nous entamerons ensemble une marche jusqu'au ministère de la Culture pour demander à être reçus, car pour l'instant, nous faisons face à un silence assourdissant de la ministre de la Culture", précise encore la CGT.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité