L'usine d'incinération de la prairie de Mauves à Nantes rouverte ce mardi 4 avril

Les forces de l'ordre sont intervenues ce mardi 4 avril pour rouvrir l'accès à l'usine d'incinération de la prairie de Mauves à Nantes, bloquée par les grévistes. Les camions poubelles ont pu décharger leur benne.

Chaque matin, les grévistes bloquent l'accès au centre de traitement des ordures ménagères Alcéa situé dans le quartier de la prairie de Mauve à Nantes. Et chaque matin, les forces de l'ordre interviennent pour rouvrir l'accès, sans violence.

Le ballet des camions bennes emplis d'ordures peut commencer. Ce mardi matin, plusieurs dizaines de camions attendaient l'ouverture. "On s'attend à 400/500 tonnes de déchets aujourd'hui", précise Patrick Guiziou, délégué CGT de l’usine Alcéa.

Mais leur traitement ne démarrera que d'ici 36 heures, le temps de relancer les deux fours de l'usine. "Depuis lundi, nos fours sont en réchauffage. Il faudra quatre à cinq jours pour que les deux fours soient à puissance nominale", explique Patrick Guiziou.

Dans ce laps de temps, les déchets seront stockés avant leur traitement dans une fosse de 2 600m3. D'une capacité de 1 000 tonnes, elle sera cependant remplie dès cet après-midi de mardi.

Il faudra beaucoup de temps pour absorber cet afflux de déchets. Depuis 35 ans, c’est le premier mouvement social de cette dimension-là.

Patrick Guiziou

Délégué CGT de l’usine Alcéa

Les fours, qui peuvent traiter 450 tonnes chaque jour, devraient commencer à incinérer dès mercredi soir. Mais le stock d'ordures à ramasser et à traiter est colossal. Après trois semaines de grève, les éboueurs nantais ont repris le travail le 31 mars dernier. 

L'interprofessionnel promet d'ores et déjà de nouveaux blocages du site. "Une barricade sera remontée demain devant l’usine", assure Patrick Guiziou.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité