La Folle Journée 2024. Découvrez la programmation de la 30ᵉ édition

replay
Publié le

Les amateurs de musique attendent ce jour de conférence de presse avec impatience. 2024 marque le 30ᵉ anniversaire de la Folle Journée. René Martin le créateur et les organisateurs du festival lèvent le voile sur le programme qui aura pour thème les origines de la musique.

Le directeur artistique de l'évènement, René Martin lève le voile ce matin sur la programmation de cette 30ᵉ édition qui se déroulera du 31 janvier au 4 février prochain. L'an dernier, après deux ans de pandémie, l'évènement avait su retrouver toute sa dimension : offrir de la musique tous azimuts du lever du jour au coucher du soleil. Pour son trentième anniversaire, l'événement regarde l'aube de la création et met en lumière les traditions qui ont nourri l'inspiration des compositeurs au fil des siècles et dans tous les pays du monde.

Origines : de Bach à Debussy

Jean-Sébastien Bach, surnommé le “père de la musique”, est issu d’une tradition musicale puisant ses racines dans la profondeur des temps. Après lui, tous les compositeurs, de tout pays, de tout continent, ont puisé dans des héritages anciens pour forger leur propre langage et édifier leur œuvre.

C'est plus particulièrement vrai au XIXe siècle. À cette époque, un vaste mouvement naît en Europe centrale, de l'ouest ou en Scandinavie qui pousse un grand nombre de compositeurs à effectuer un véritable retour aux sources. Un désir de retrouver les traditions populaires et historiques de leurs pays respectifs.

Ainsi, au cours des XIXe et XXe siècles, des "écoles nationales" ont été créées pour valoriser l'infinie richesse des traditions séculaires et de l'âme des peuples, aussi bien en Russie, Hongrie ou Tchécoslovaquie qu'en Suède, Norvège, France ou Espagne. Ces traditions se sont nourries les unes des autres au fil des époques et n'ont cessé d'inspirer les compositeurs. C'est le cas de Bizet, Chabrier, Fauré, Debussy ou Ravel qui sont allés chercher dans la richesse de la musique espagnole pour recréer une Espagne imaginaire, mais authentique.

Trois décennies d'excellence musicale et d'émotions partagées

Le nom du festival fait référence à la pièce de théâtre de Beaumarchais "le mariage de Figaro ou La Folle Journée", qui a inspiré l'opéra Les Noces de Figaro de Mozart, premier compositeur "invité" en 1995. Le nom de La Folle Journée pourrait être amené à changer. La région des Pays-de-la-Loire, qui finance la version délocalisée du festival, veut apparaître davantage dans le nom de l’événement. Une affaire qui fera beaucoup parler dans les couloirs de la cité des congrès.

Depuis sa première édition en 1995, cet événement musical de renom est devenu un pilier du calendrier culturel français. Chaque année, plus de 100 000 mélomanes ou profanes se rassemblent pour une expérience unique de musique classique. La particularité de cette folle aventure réside dans sa forme condensée : pendant quelques jours seulement, les auditeurs peuvent assister à un grand nombre de concerts de musique classique.

Les concerts durent 45 minutes. Le prix des places oscille entre 0 et 39 €. La Cité des congrès de Nantes accueille la plupart des concerts, en particulier dans la grande halle avec son kiosque. La scène ouverte du festival propose des concerts gratuits tout au long de la journée avec des ensembles amateurs et des artistes phares de l'édition. Les visiteurs peuvent déambuler d'un concert à l'autre, découvrant ainsi un large éventail de compositions, de périodes et de styles.

Depuis 2002, le week-end précédant l'évènement, des concerts sont donnés dans une vingtaine de villes des Pays-de-la Loire : Challans, Cholet, Fontenay-le-Comte, La Roche-sur-Yon, La Flèche, Laval, Sablé-sur-Sarthe, Saint-Nazaire, Saumur, L'île-d'Yeu et Fontevraud-l'Abbaye.....

Le festival a aussi développé des projets éducatifs pour les jeunes. La Folle Journée de Nantes continue de prouver que la musique classique est une source d'inspiration intemporelle qui peut toucher les cœurs de toutes les générations.

La Folle Journée a étendu son influence au-delà des frontières de la France, au Japon, en Pologne depuis 2010 et en Russie à Ekaterinbourg depuis 2015. 

Alors que les festivités du 30ᵉ anniversaire s’annoncent mémorables, la Folle Journée se prépare à marquer de nouvelles générations de mélomanes et à insuffler une passion intemporelle pour la musique classique dans les années à venir.

L'an dernier, La folle journée a accueilli 2000 artistes, 250 bénévoles, 196 intermittents. 120 000 billets ont été vendus dont 12 000 scolaires et 3 000 spectateurs au tarif solidaire.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité