Lafarge abandonne son projet d'extension de carrière à Saint-Colomban

Cri de victoire chez les opposants au projet d'extension d'une carrière de sable à Saint-Colomban, au sud de Nantes. Le groupe Lafarge, propriétaire du site, vient d'annoncer l'abandon de ce projet "en raison d'un contexte économique difficile".

Le projet d'extension d'une carrière de sable, sur la commune de Saint-Colomban, au sud de Nantes, avait suscité contre lui plusieurs mobilisations depuis son annonce. Une consultation citoyenne avait même été organisée en janvier 2022.

La carrière, exploitée par Lafarge et GSM depuis une vingtaine d'années pour son sable à destination des maraîchers et pour la production de béton, devaient, selon ce projet, être agrandie. 

Plusieurs élus, associations, syndicats, mouvements, se sont élevés contre ce projet, estimant que ce projet d'extension sur 70 hectares amputait d'autant les possibilités de culture nourricière et mettait en danger les nappes phréatiques.

Plusieurs manifestations

En 2021, une manifestation avait rassemblé plus de 300 personnes à Saint-Colomban à l'initiative de l'association la Tête dans le Sable,

Une autre mobilisation avait eu lieu en juillet 2022 lors de laquelle des dizaines de kilos de légumes pourris avaient été déversées devant les grilles de la carrière. Une autre en septembre de la même année, après que les élus de la communauté de communes se soient prononcés pour le projet, confortant le vote de la consultation citoyenne de Saint-Colomban.

En juin 2023, les manifestants contre la réouverture ou l'extension de carrières s'en sont pris à des exploitations maraîchères.

En décembre 2023, nouvelle action, cette fois-ci à Saint-Herblain près de Nantes, quelques tracteurs et une centaine de personnes ont bloqué le site de Lafarge.

Lafarge Granulats "reconsidère" le calendrier de son projet

Et finalement, ce 16 janvier 2024, le groupe Lafarge annonce qu'il stoppe ce projet.

"Compte tenu du contexte économique, difficile pour la construction, et de contraintes techniques, déclare Lafarge Granulats, Lafarge Granulats a décidé de reconsidérer le calendrier de son projet d’extension de la carrière de Saint-Colomban. L’activité se poursuit normalement sur la carrière existante, conformément à l’autorisation préfectorale en cours. En parallèle, l’entreprise continue à étudier des solutions de continuité à long terme pour le site de Saint-Colomban, afin d’assurer un approvisionnement durable du secteur de la construction et de l’accompagner dans sa transition écologique.

Le groupe précise que des discussions vont avoir lieu avec les différents propriétaires fonciers concernés par ce projet.

La vigilance reste de mise chez les opposants

Cette annonce satisfait ceux qui se sont mobilisés contre le projet d'extension de la carrière, comme le mouvement Les soulèvements de la Terre.

"Cette annonce survient quelques semaines après la campagne internationale contre Lafarge et le monde du béton, durant laquelle ont eu lieu plus de 50 actions d’ampleur et alors que la cour de cassation vient de confirmer définitivement la mise en examen de Lafarge pour complicité de crime contre l’humanité", se réjouit le mouvement. 

Mais le mouvement précise qu'il restera vigilant car, dit-il : "le second projet d’extension de carrières porté par GSM n’est lui pas encore abandonné".

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité