Municipales à Nantes : Julie Laernoes annonce un plan d'un milliard pour le climat

La candidate Julie Laernoes l'a annoncé ce jeudi 22 janvier, si elle est élue, elle prévoit sur 6 ans un milliard d'euro pour le climat, "sans augmenter les impôts".
Julie Laernoes, candidate EELV à la mairie de Nantes, mettra un milliard d'euros pour le climat si elle est élue.
Julie Laernoes, candidate EELV à la mairie de Nantes, mettra un milliard d'euros pour le climat si elle est élue. © Olivier Quentin-France Télévisions
C'est sur l'antenne de nos confrères de France Bleu Loire océan que la candidate Europe écologie Les Verts a annoncé ce vendredi matin qu'elle mettrait en place un plan d'un milliard d'euros pour le climat, si elle était élue à la mairie de Nantes.

Cet argent il existe, pas besoin d'augmenter le taux d'impositon des foyers. Il faut juste que plus un seul euro n'aille à l'encontre de l'urgence climatique. C'est une question de choix. Cet argent je vais le chercher là où il est dans le budget - Julie Laernoes, candidate EELV à la mairie de Nantes

La vice-présidente de la métropole l'assure, elle n'augmentera pas les impôts. En revanche, elle mettra fin à certains projets, notamment la construction de l'Arbre aux hérons, estimé à 35 millions d'euros. 

"Quand on voit aujourd'hui les feux en Amazonie on voit bien l'urgence climatique. Cette urgence, les Nantais la ressentent aussi. Il faut faire des choix, préparer notre ville aux bouleversements à venir et protéger les habitants", explique Julie Laernoes.

Un arbre en métal planté dans du béton, ce n'est pas un choix pour préparer l'avenir. Si je suis élue, j'abandonnerai ce projet. Il nous faut des vrais abres qui rafraichissent et qui, anticipent les mutations à venir - Julie Laernoes

"Le projet de l'Arbre aux hérons a été chiffré il y a maintenant une vingtaine d'années à 35 millions d'euros. Le porteur de projet lui-même déclare publiquement qu'il ne sait pas aujourd'hui mais il y forcément un coût bien supérieur. On a besoin d'avoir des projets collectifs qui font sens sur le territoire. Ce projet aujourd'hui ne fait pas sens, vu la situation dans laquelle on est", précise la candidate EELV.
 

"Il faut budgétiser les choix, cet argent il existe"

"L'extension de la Cité des Congrès, la création de nouveaux parkings dont celui de la Petite Hollande ou encore le contournement routier d'Orvault. Sur tous ces projets, qui sont des aberrations écologiques, il y a des centaines de millions à récupérer et à investir pour le climat".

Ce milliard, la candidate verte veut l'investir dans les déplacements "Il faut mettre en place un vrai réseau cyclable de 100 kilomètres et booster le réseau Tan en créant des lignes interquartiers et en interconectant la ligne 1 et 2 du tram", explique Julie Laernoes.

Son autre cheval de bataille, c'est le logement avec la rénovation énergétique BBC de 5 000 logements et l'isolation de 2 000 logements sociaux, une chantier chiffré  à "240 millions d'euros".
 

"Une politique offensive en faveur de la biodiversité"

A ceux qui lui reprochent d'avoir les yeux plus gros que le ventre, Julie Laernoes renvoie des choix radicalement écologiques : "l'enjeu c'est une politique offensive en faveur de la biodiversité. Il faut débitumer les cours d'école et végétaliser la ville. Il y a urgence. L'argent est là, je le redis c'est une pure question de choix"

Le budget 2019 de la ville de Nantes s'élevait à 481,4 millions d'euros. Le milliard vert annoncé par Julie Laernoes couvre l'intégralité du mandat. Il sera donc, si elle est élue, réparti sur six ans.

 











 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique écologie environnement élections municipales 2020 élections