Nantes : Bee Bike convertit votre vieille bicyclette en vélo électrique

Un secteur porteur, celui du vélo électrique. Les usagers sont de plus en plus nombreux. Et pour s'y mettre, il suffit parfois simplement d'avoir une vieille bicyclette. Une entreprise nantaise propose d'y ajouter un moteur en quelques coups de tournevis. Un lifting qui séduit de plus en plus.

Des vieux d=vélos attendent de passer à l'électrique chez Bee Bike
Des vieux d=vélos attendent de passer à l'électrique chez Bee Bike © France Televisions

Il a installé sa boutique atelier au bord d'une piste cyclable, en prise directe avec ses futurs clients. Cycliste lui-même, écolo et surtout bricoleur Jean-Christophe Da Silva est capable de transformer n'importe quel biclou poussif en engin motorisé.

"Ça c'est des vélos qui appartiennent à des clients, ce ne sont pas des vélos à vendre, explique-t-il, ce sont des vélos soit électrifiés, soit en cours d'électrification. Nous on va installer un moteur, une batterie, des composants électroniques de qualité pour permettre au vélo d'être converti en VAE".

VAE comme vélo à assistance électrique, exemple avec ce vélo cargo qui va ressortir d'ici revigoré et comme neuf.

"Ce vélo-là sert à un de nos clients qui fait des livraisons un peu partout sur Nantes, raconte Jean-Christophe, du coup, son activité augment, il a besoin d'une assistance. Nous on va, en fait, électrifier le vélo en changeant la roue arrière. On va démonter cette roue-là, en lever la cassette et l'adapter sur notre système".

Bee Bike convertit les vélos classiques en vélos électriques
Bee Bike convertit les vélos classiques en vélos électriques © France Televisions

Le système, en l'occurrence, c'est d'abord une roue munie d'un moteur relié à un dispositif élaboré par Jean-Christophe.

"On a fait des prototypes, essayé de voir ce qui était le plus adaptable possible donc les longueurs de câble, comment on va faire le montage, quel est l'ampérage sur les batteries, comment on va alimenter le moteur, etc, détaille Jean-Christophe, c'est ça qui va nous permettre d'électrifier le vélo de monsieur Tout le monde".

En huit mois, Bee Bike a déjà converti quelques 130 vélos, comme celui de Jeanne.

"Ce vélo ça faisait deux ans qu'il reposait dans le garage à vélo et je ne le touchais pas parce que Nantes ce n'est quand même pas plat, explique Jeanne Platz, cycliste reconquise, je suis super contente parce que je suis un peu dans l'optique Zéro déchet, en tout cas, réduction des déchets et donc de ne pas avoir eu à jeter mon vélo et de ne pas avoir eu à en racheter un c'est super !"

Une conversion de vélo coûte entre 720 et 1 140 euros. Et si l'entreprise s'appelle Bee Bike c'est parce que pour chaque transformation, Jean-Christophe reverse 10 à 20 euros à une association d'apiculteurs.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports environnement