Nantes : une belle chaîne de solidarité autour de Yves qui vit dans sa camionnette bleue aux Dervallières

D'une galère à l'autre, Yves en est arrivé à prendre la décision de vivre dans son camion. Il l'a garé cet été sur le parking de la piscine des Dervallières à Nantes. C'est là que Nathalie a fait sa connaissance et a décidé de lui venir en aide. 

Yves vit dans sa camionnette depuis 6 ans avec son chat Ouistiti
Yves vit dans sa camionnette depuis 6 ans avec son chat Ouistiti © France Télévisions Olivier Quentin
L'endroit est boisé, plutôt agréable. C'est le parking de la piscine des Dervallières à Nantes. C'est un joli endroit, pour s'y promener. Quand à y garer sa camionnette pour y vivre été comme hiver... c'est une autre histoire.

Et cette histoire, c'est celle d'un bel élan de solidarité qui a grandi autour de Yves Delobelle. Cet homme de 64 ans est venu garer son Citroën C25 il y a quelques mois sur ce parking. Il y a élu domicile, lui qui n'a plus de domicile. 

Après un divorce, il était alors éleveur de chèvres dans le Limousin, Yves a voulu prendre l'air, "changer de planète" dit-il. Et il est parti à Madagascar. Il raconte y avoir tenu un petit restaurant quelques années puis il est revenu en région parisienne, sa région d'origine. 
Yves a garé sa camionnette bleue sur le parking de la piscine des Dervallières.
Yves a garé sa camionnette bleue sur le parking de la piscine des Dervallières. © France Télévisions Olivier Quentin
 

Il a racheté une vieille camionnette et y a mis tout son barda

Puis le Morbihan, puis Nantes. Des contrats aidés. Et puis plus rien. 

Yves vivait dans un appartement, rue d'Allonville "chez des marchands de sommeil" dit-il. C'était bruyant, insalubre. Il en a eu marre. Il a racheté une vieille camionnette, y a mis tout son barda, une cuisinière, un matelas et roule !

D'un stationnement à l'autre, il a atterri sur ce parking aux Dervallières. 

C'est là que Nathalie l'a croisé. C'était cet été.
 

"J'ai vu Yves au volant de sa camionnette, avec son chat"

"Yves était toujours sur ce banc, raconte Nathalie, avec un roman et son chat. Ici, au Val de Chézine, on est nombreux à promener nos chiens, on se connaît, on se salue. Et puis, un autre jour, j'ai vu Yves au volant de sa camionnette, toujours avec son chat et un roman. "

Nathalie prend alors l'initiative d'engager la conversation. "On doit être voisin, lui dit-elle. Il m'a montré sa camionnette et m'a dit : j'habite là." Nathalie a compris. 
C'est Nathalie qui a mobilisé de l'aide pour Yves.
C'est Nathalie qui a mobilisé de l'aide pour Yves. © Olivier Quentin / France Télévision

Elle a commencé par lui apporter une ou deux petites choses et puis elle a sollicité les gens du quartier, son réseau. Jusqu'à créer une page Facebook intitulée "L'homme à la camionnette bleue". Bingo. L'histoire de Yves a ému et la chaîne de solidarité a pris de l'ampleur. 
 
"Il y a au moins une ou deux personnes qui passent chaque jour me voir" sourit Yves qui apprécie à sa juste valeur cette aide. Ymaine a donné un coup de main à Nathalie pour gérer la page du réseau social et répondre à tout ceux qui proposaient de l'aide. Stacy fait circuler une pétition pour qu'il obtienne un logement social. 

Certains viennent d'autres quartiers de Nantes. Claire, 87 ans, a entendu parler de Yves par sa fille qui avait lu son histoire sur le réseau social. Les deux femmes sont venues le rencontrer. Depuis, Claire, qui habite vers la place Viarme, lui ramène des romans de Zola, son auteur préféré, qu'elle achète aux puces. Mais aussi des chouquettes, du chocolat...
 
Claire vient régulièrement rendre visite à Yves pour lui apporter un peu de nourriture.
Claire vient régulièrement rendre visite à Yves pour lui apporter un peu de nourriture. © France Télévisions Olivier Quentin
"On voudrait vraiment qu'il ait un coin chaud pour passer l'hiver avec son chat" espère Claire. 

De fait, il vient de recevoir une lettre d'un organisme HLM qui lui propose une visite d'un T1. Ce sera ce vendredi, dans le quartier Bellevue. Yves vit du RSA, alors ses amis ont ouvert une cagnotte pour qu'il puisse s'installer, payer ses charges.

"C'est bien de faire des choses pour d'autres pays dans le monde mais c'est bien aussi de s'occuper de ceux qui sont à côté" fait remarquer Nathalie.

Yves va peut-être pouvoir bientôt garer sa camionnette bleue en bas de chez lui et dormir dans un vrai logement, avec Ouistiti.

voir la vidéo
 
MISE A JOUR

Nous avons appris que la Métropole de Nantes avait effectivement fait visiter à Yves deux appartements de type T1 dans le quartier Bellevue. Il a fait son choix et attend maintenant qu'une commission d'attribution donne suite à sa demande.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société insolite