Nantes : l'enquête sur la mort de Steve rendue publique par le Ministre de l'Intérieur

Des photos de Steve affichées quai Wilson lors d'un hommage au jeune homme disparu dans la Loire. / © France Televisions - Vincent Raynal
Des photos de Steve affichées quai Wilson lors d'un hommage au jeune homme disparu dans la Loire. / © France Televisions - Vincent Raynal

Christophe Castaner a annoncé qu'il allait rendre publique l'enquête de l'IGA après la mort de Steve Caniço le 22 juin dernier à Nantes. L'Inspection Générale de l'Administration doit rendre son rapport dans quelques jours.

Par Olivier Quentin

Citant une interview diffusée sur  RMC, l'AFP annonce ce mercredi matin que le Ministre de l'Intérieur Christophe Castaner s'est engagé à rendre publique l'enquête de l'Inspection Générale de l'Administration (IGA), sur les circonstances du décès de Steve Maia Caniço.

Pour rappel, le jeune homme de 24 ans avait disparu dans la nuit du 21 au 22 juin dernier lors de la fête de la musique, quai Wilson à Nantes. Cette nuit-là, la police était intervenue pour faire cesser un concert qui se poursuivait au delà de l'heure légale. La charge de la police avec des gaz lacrymogènes avait provoqué un mouvement de foule et 14 jeunes étaient tombés dans la Loire. 

Le corps de Steve Coniço avait été retrouvé le 29 juillet.
 

Un premier rapport de la police des polices


Depuis, un premier rapport de la police des polices se contentait de dire qu'aucun lien ne pouvait être fait entre l'intervention de la police et la mort du jeune homme. 

Mais une autre enquête, celle-là de l'Inspection Générale de l'Administration se poursuivait pour établir les conditions d'organisation de cette fête de la musique à Nantes. L'IGA est un organisme qui contrôle notamment l'action des préfets. 

Cette enquête qui fournira ses conclusions le 4 septembre doit donc établir les mesures prises par la Préfecture de Loire-Atlantique pour sécuriser cette fête.

On aimerait aussi en savoir plus sur les ordres qui ont été donnés cette nuit-là pour faire cesser le concert quai Wilson. De nombreux témoignages dénoncent une charge policière sur un quai donnant sur la Loire, la nuit, avec des gaz lacrimogènes.

Le syndicat de policiers SGP avait parlé de "faute grave de discernement" à propos de cette intervention des forces de l'ordre.
 

je tirerai toutes les conséquences...


"Nous aurons en interne l'enquête de l'IGA qui sera rendue dans quelques jours, que je rendrai publique et dont je tirerai toutes les conséquences", a affirmé le ministre de l'Intérieur sur RMC/BFMTV.
   
95 des participants à cette soirée quai Wilson ont porté plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui et violences volontaires par personnes dépositaires de l'autorité publique".

Enfin , une information judiciaire contre X pour "homicide involontaire" a été ouverte par le parquet de Nantes. Mais les deux juges d'instruction à qui ce dossier a été confié ont demandé que l'affaire soit dépaysée. C'est à dire qu'elle soit transmise à un autre parquet que celui de Nantes.

Pas simple en effet pour les magistrats d'enquêter sur des policiers qu'ils croisent très souvent.


 

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus