Nantes : les syndicats de la Semitan ont déposé un préavis de grève d'une durée de 6 mois

Les syndicats de la Semitan ont déposé un préavis de grève "illimité" pour une durée de six mois à compter du lundi 30 décembre et jusqu'au 9 juillet.

Ligne 1 tramway Nantes vers Ranzay devant Château des Ducs de Bretagne
Ligne 1 tramway Nantes vers Ranzay devant Château des Ducs de Bretagne © JP Brenuchon - France 3 Pays de la Loire
Pourquoi ce préavis de grève de six mois ? C'est tout simplement pour permettre aux salariés de la Tan de se mobiliser à leur tour contre la réforme des retraites, "afin que tous les salariés de l'entreprise qui le souhaiteraient puissent se mettre en grève lors des journées de manifestation et puissent participer à celles-ci".Le syndicat Sud Semitan fait courir son préavis à partir du lundi 30 décembre et ce jusqu'au 28 juin prochain, précisant y mettre fin "dès que la situation concernant ce projet de réforme trouvera une solution et que le mouvement populaire et citoyen de mobilisation prendra fin, sans attendre la date de fin du préavis".

De son côté, le syndicat CFDT Semitan fait courir son préavis de grève du jeudi 2 janvier, 3h du matin, au 30 juin prochain.

La réforme des retraites est également au coeur de ses revendications avec "le maintien du droit à partir à la retraite à 62 ans et du dispositif carrières longues, retrait de l'âge pivot".

Enfin, la CGT a choisi d'observer un arrêt de travail de 24 heures du "début à la fin du service" chaque mardi et jeudi à compter du 7 janvier jusqu'au 9 juillet.

Les revendications du syndicat portent sur la réforme des retraites, la reconnaissance de la pénibilité du travail et une augmentation des salaires de 3,5% minimum. Au niveau local, la CGT Semitan demande une "embauche de grande ampleur" pour des raisons notamment de "sécurité des salariés et des usagers".

Avant le dépôt de leur préavis de grève, les syndicats de la Semitan ont du déclencher une "alarme sociale" qui prévoit une phase de négociation préalable entre employeur et organisations syndicales.

Dans un tel cas, si les parties en présence ne trouvent pas de terrain d'entente, le préavis de grève doit être déposé 14 jours au minimum avant le début du mouvement.

Ce mouvement de grève, tel qu'il s'annonce sur la durée, est une première pour la Semitan.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter