Nantes : les tests de grossesse effectués sur les handballeuses étaient consentis selon le club

À l'occasion d'une conférence de presse organisée ce vendredi après-midi, les responsables du Nantes Atlantique Handball ont expliqué que les tests de grossesse avaient été réalisés avec le consentement des joueuses.

Le club a donné une conférence de presse ce vendredi après-midi.
Le club a donné une conférence de presse ce vendredi après-midi. © Eléonore Duplay-Francetélévisions
Le président du club Arnaud Ponroy, le coach et la capitaine de l'équipe de D1 du Nantes Atlantique Handball où évoluent notamment les internationales françaises Catherine Gabriel et Blandine Dancette, ont pris la parole ce vendredi pour expliquer les démarches du club en matière de prévention de grossesse.
Alors oui, il ya bien eu des tests mais non, ce n'était pas à l'insu des joueuses. 

Arnaud Ponroy a indiqué avoir appris, jeudi à 17h, par un mail du syndicat des joueuses de handball, que son club était incriminé pour des tests menés à l'insu des membres de l'équipe, dans le cadre des examens biologiques de début de saison.

Lors de la conférence de presse, où 10 des joueuses du club sur les 14 que compte l'équipe étaient présentes, le président du club a évoqué le préjudice subi par le NAH avec cette affaire. Il se réserve le droit de porter plainte contre la l'association des joueurs et joueuses de handball.
C'est cette association qui a lancé la polémique et le débat en diffusant ce communiqué de presse:

►Dans un communiqué de presse, l'AJPH, l'association des joueurs et joueuses de handball dénonce des pratiques "inacceptables qui se seraient déroulées au sein d’un club de Ligue Butagaz Énergie". "Il est rappelé que ce type de contrôle est totalement illégal et viole non seulement la vie privée des joueuses mais porte également une grave atteinte à leur intimité", précise l'AJPH, "après avoir récupéré les ordonnances attestant ces analyses, l’AJPH a adressé au club et au médecin un courrier et en a informé les instances ainsi que les partenaires sociaux".

L’AJPH précise se réserver "le droit de donner toute suite utile à cette situation" et demande à ce que "cette situation inacceptable ne se reproduise pas".

Enfin, l'association des joueurs et joueuses de handball "demande aux joueuses la plus grande vigilance en matière d’examens médicaux et rappelle que la liste des examens médicaux règlementaires (et conformes à la loi) se trouvent dans les règlements LFH ainsi que dans la partie FAQ du site ajph.fr".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport handball santé société polémique