Solidarité. Mobilisation à Nantes dans le cadre de la journée européenne pour le droit au logement pour tous et toutes

Publié le

À l'appel de la coalition européenne des luttes pour le mal-logement, une centaine de personnes s'est rassemblée place du Bouffay à Nantes samedi 26 mars.

Face à la détérioration de la situation au fur et à mesure des années, des mouvements de lutte et de défense du logement de 21 pays européens se sont rassemblés dans une "coalition européenne d'actions pour le droit au logement et à la ville" (European Action Coalition) en 2014. Depuis 2021, une journée de mobilisation annuelle est organisée par les associations dans chaque pays membre. 

Le logement, parent pauvre du quinquennat et oublié de la campagne présidentielle

Malgré des températures estivales et une ambiance bonne enfant, le constat est édifiant pour les nombreuses associations présentes place du Bouffay à Nantes : le mal-logement touche de plus en plus de personnes en France. Un constat qui fait écho au rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre, paru en début d'année, très critique envers le quinquennat Macron. 

"Aujourd’hui c’est des millions de personnes qui sont confrontés aux difficultés pour se maintenir dans le logement parce que les loyers sont hors de prix et que les salaires n’augmentent pas, s'alarme Philippe Gallis, co président association de relogement DAL 44. C’est les oubliés de la campagne électoral, les problèmes liés au logement, on en parle très peu ou sans préciser dans quel sens on veut aller. Il est grand temps qu’il y ait une vraie politique du logement dans ce pays!"

De Nicolas Sarkozy à Emmanuel Macron, de nombreux candidats avaient promis de faire du logement une priorité. Une promesse non tenue selon les associations, mais que toutes et tous ici espèrent voir un jour se réaliser.