Témoignage. Atteint de troubles bipolaires, Emmanuel a appris à apprivoiser sa maladie au fil des années

durée de la vidéo : 00h04mn01s
De la dépression au rétablissement, Emmanuel raconte comment il a apprivoisé ses troubles bipolaires ©Atlantic Television by Mstream

Souffrant de troubles bipolaires, Emmanuel Urbu a vécu dix ans d’errance chaotique, puis quinze ans de traitement, dix-huit ans de suivi psychiatrique et douze ans de psychothérapie. Aujourd’hui, il se dit rétabli et vit sans médicament.

"J’ai failli mourir une cinquantaine de fois lorsque j’étais en phase maniaque" explique Emmanuel Urbu, 52 ans. Les premiers troubles sont apparus à l’âge de 26 ans, lorsqu’il habitait Londres.

De la crise maniaque à la dépression

J’étais un gros fêtard adepte du “binge drinking" qui buvait beaucoup et ne savait pas s’arrêter

Emmanuel Urbu

rétabli des troubles bipolaires

Jusqu’à ce que la fête se prolonge jusqu’au lundi soir et qu’Emmanuel commence à ne plus honorer ses engagements professionnels. Sans le savoir, il enchaîne les crises maniaques, avec le cerveau en ébullition, et la dépression. Puis il est victime d’un grave accident à Paris qui le cloue un an et demi à l’hôpital, dont trois semaines entre la vie et la mort.

Diagnostiqué bipolaire

Emmanuel est suivi par une psychiatre pendant deux ans qui ne diagnostique pas la maladie. Puis le verdict tombe pour lui comme un soulagement, il apprend sa bipolarité à l’âge de 36 ans et met en place un traitement et une psychothérapie.

Les médicaments (thymorégulateurs) permettent de réguler l’humeur et l’état d’agitation interne. “Ils évitent de monter trop haut et de descendre trop bas”. Les crises s’espacent, mais il lui arrive de rechuter. Lors des crises maniaques, "Je ne dors pas, je conduis alcoolisé, je prends des risques inconsidérés" dit-il. Emmanuel effectue plusieurs séjours en hôpital psychiatrique puis décide d’aller en cure de désintoxication. Fini l’alcool.

Avec l’aide et l’accord de son psychiatre, il met en place son traitement, basé sur sa propre hygiène de vie. "Il repose sur sept piliers : l’abstinence alcoolique, le sommeil, l’écriture, la marche en pleine nature, la natation, l’éveil spirituel et la méditation. Le traitement médicamenteux m’a aidé à me stabiliser. Sans lui, je n’aurais pas pu m’imposer cette discipline. Aujourd’hui, je ne peux plus commencer une journée sans méditer entre 20 et 30 minutes”. Emmanuel se dit “rétabli” et non guéri.

Si je ne fais plus de crise maniaque ni de dépression jusqu’à ma mort, alors on pourra peut-être dire que j’étais guéri.

Emmanuel Urbu

rétabli des troubles bipolaires

Un rétablissement mérité

Ce parcours chaotique, ces années d’errance puis de thérapie, son travail sur lui-même pour chercher à comprendre puis à lâcher prise, Emmanuel a souhaité le partager afin d’aider les autres. "J’ai obtenu un diplôme de patient partenaire à la faculté de médecine de Nantes. J’interviens notamment dans des formations pour des professionnels de santé et pour faire la promotion du partenariat en santé, un concept venu du Canada".

C’est une approche qui s’appuie sur la complémentarité des expériences entre usagers concernés et professionnels. Emmanuel est aussi auteur du livre "S’apprivoiser, les confessions d’un ex-bipolaire en consultations".

"Il est possible de se rétablir. Il faut aller vers les médecins, les thérapeutes, mais aussi les professeurs de sport, de musique, de chant. Et il faut sortir des quatre murs, aller voir la nature. Chacun doit être l’acteur de sa remise en santé".

► Retrouvez tous les témoignages Vous Êtes Formidables sur france.tv

► Voir l'ensemble de nos programmes sur france.tv