• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Tribunal de Nantes : les magistrats en grève entendus

Le procès de Gabriel Loison violeur présumé, s'ouvre aujourd'hui au palais de justice de Nantes / © Bertrand Béchard / Maxppp
Le procès de Gabriel Loison violeur présumé, s'ouvre aujourd'hui au palais de justice de Nantes / © Bertrand Béchard / Maxppp

Le premier président de la cour d'appel de Rennes propose des solutions qui, il le sait, ne suffisent pas pour l'instant. Il reste optimiste sur le long terme pour la santé du Tribunal. 

Par Cathy Dogon

L'appel des magistrats nantais a été entendu. Ils manifestaient hier leur mécontentement face à un manque d'effectif de plus en plus pesant. 

Je partage leur analyse sur le fait que les effectifs réels mais aussi théoriques des magistrats du siège sont, à ce jour, insuffisants.


Xavier Ronsin, premier président de la cour d'appel de Rennes, a répondu ce jeudi matin lors de l'audience solennelle de rentrée.


Il avoue que "avec les différents congés maladie, maternité, temps partiels, 7,5 postes faisaient en réalité défaut". Résultat, des juges remplacent d'autres juges vacants, sans avoir la compétence pour présider ces séances. Les temps de préparation sont alors plus longs, et empêchent l'avancée des dossiers dans la spécialité des professionnels. 

"En raison de cette situation, j'ai affecté la moitié des magistrats de renfort dont je disposais, soit 5 sur 10, pour renforcer les effectifs du siège de Nantes au 1er janvier 2017." Xavier Ronsin est néanmoins conscient que cette démarche ne suffira pas : des congés maladies supplémentaires se sont annoncés en fin d'année 2016. Il reste cependant optismiste : 

Je suis persuadé que rapidement cette alerte des magistrats nantais et les efforts conjugués des deux chefs de cour porteront leurs fruits dans le cadre des dialogues de gestion avec la Chancellerie.



Le phénomène est plus large et ne concerne pas que Nantes.



Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus