Noël : à Guérande, un arrêté autorise les lutins à rouvrir leurs usines

Publié le
Écrit par Lucie Riviere
Illuminations de Noël à Guérande.
Illuminations de Noël à Guérande. © C.François - France 3 Pays de la Loire

La ville de Guérande, en Loire-Atlantique, a publié un "arrêté" relatif à l'ouverture des usines à jouet du Père Noël. Il prendra effet le 4 décembre.

Fabriquer les cadeaux, oui, mais pas n'importe comment ! La mairie de la commune de Guérande a fixé un cadre législatif réglementant l'ouverture des "nombreuses petites usines de jouets, présentes sur le territoire de Guérande et tenues par des Lutins de Noël"

Selon ce nouvel arrêté municipal numéro 24 12 2021, les lutins de la commune pourront reprendre le travail à partir du 4 décembre à 18 heures, c'est-à-dire dès le lancement des illuminations de Noël. Il n'est pas prévu de sanction pour les lutins récalcitrants.  

La nouvelle réglementation s'appuie sur "le code général des collectivités territoriales qui répandent la magie de Noël sur leur territoire", "l'arrêté du Ministère des Festivités de Noël", "le code du travail des Joyeux Lutins" et sur "la décision du syndicat des usines de jouets pour les enfants qui ont été sages".

Un article sur le "respect du travail des lutins"

"Bien que dissimulés dans les fougères ou derrière les talus, les usines de fabrication de jouets peuvent être aperçues par les habitants", précise le texte. La mairie demande aux Guérandais de "ne pas déranger le travail des lutins de Noël"

Réaliste sur la forme, le texte est parodique. "Il est applicable au pays du Père Noël" a confié la mairie qui souhaite promouvoir à travers cet arrêté fictif, les animations de Noël dans la ville, proposées tous les mercredis et samedis du 4 au 18 décembre dans les ruelles de l’intra-muros et sur la promenade du boulevard du Nord

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.