Notre-Dame-des Landes : de nouvelles expulsions dès jeudi ?

© Olivier Quentin
© Olivier Quentin

De source ministérielle une nouvelle vague d'expulsions pourrait avoir lieu dès jeudi 17 mai sur la ZAD. Les gendarmes mobiles vont cibler les squats illégaux dont les opposants n'ont pas déposé de projets.

Par Céline Dupeyrat

La trêve devait se terminait lundi 14 mai. Présent hier, lors du comité de pilotage pour la gestion des terres, qui s'est déroulé en Préfecture de Loire-Atlantique, le ministre de l'agriculture a réaffirmé que "le gouvernement ne renoncerait pas à mettre fin aux occupations illégales". Sur le terrain les opérations de destruction pourrait donc reprendre en fin de semaine.

Les zadistes qui ont déposé un projet, accepté ou toujours en cours d'instruction seront épargnés et pourront continuer à vivre temporairement à Notre-Dame-des-Landes. 1500 gendarmes mobiles sont toujours mobilisés sur la ZAD.

Une quinzaine de COP (conventions d'occupation précaire) pourraient être signées cette semaine entre l'Etat et les porteurs de projet agricole.


Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus