Orages. Après une tornade au Cellier une école évacuée et de nombreux dégâts

Une centaine d'élèves ont être évacués de l'école Saint Jean Bosco au Cellier / © Thierry Poirier
Une centaine d'élèves ont être évacués de l'école Saint Jean Bosco au Cellier / © Thierry Poirier

Il était 14h30 ce lundi 14 octobre quand la nuit est soudain tombée sur le Cellier et qu'une tornade s'est mise à tournoyer dans un périmètre bien précis situé sur l'école privée Saint-Jean Bosco et ses proches abords. 

Par Evelyne Jousset

L'épisode n'a pas duré longtemps, selon Elodie une habitante du Cellier voisine de l'école, à peine 10". Mais juste le temps de tout balayer sur son passage. " le ciel est devenu noir, il s'est mis à grêler et là une tornade tournait sur elle-même". Tout s'est envolé. Les tuiles des bâtiments, dont celles de sa maison, abimant les voitures garées tout près. Les arbres sont tombés comme foudroyés. Elodie n'avait jamais vu cela, elle en est encore bouleversée. Comme tous ceux qui ont assité à ce phénomène. 
 
© Thierry Poirier
© Thierry Poirier
 
© Thierry Poirier
© Thierry Poirier

Evacuation de l'école 

Mouvement de panique dans l'école Saint-Jean Bosco, au centre de ce phénomène météo. Des enseignantes ont réussi à protéger, certains des 144 écoliers, sous des tables, avant qu'ils ne soient écacués dans la mairie. Le toit de l'établissement a été soulevé par le vent et s'est effondré. l'école restera fermée le temps de réparer. A priori aucun blessé n'est à déploré.
© Thierry Poirier
© Thierry Poirier

Les secours et les équipes de la Croix-Rouge sont arrivés sur place rapidement. Une quarantaine de pompiers ont réussi à sécuriser l'école. En fin de journée l'électricité était coupée dans la ville. 

Comment se forme une tornade ? 

Une tornade est un tourbillon de vents violents se développant sous la base d'un cumulonimbus (nuage d'orage) et se prolongeant jusqu'à la surface terrestre. Une tornade est rendue visible par les gouttelettes de condensation qui y naissent, formant une excroissance du nuage souvent en forme d'entonnoir (le tuba), et à la base par la poussière et les débris qu'elle aspire (le buisson). 
  
C'est quelque chose de rare, surtout dans nos régions, mais qui n'est pas exceptionnel. 40 à 50 tornades sont observées en moyenne en France. La plupart restent de faible intensité. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus