Prêtre tué en Vendée : une messe du 15 août en hommage à Olivier Maire à Pontchâteau

Assassiné le lundi 9 août, le prêtre Olivier Maire laisse un grand vide chez les fidèles. La messe de l'Assomption de ce dimanche 15 août, qu'il aurait dû présider à Pontchâteau, lui était dédiée.

"La meilleure façon de célébrer sa présence, c'est de bien célébrer cette fête de la Vierge Marie. On doit accueillir l'héritage que le père Olivier Maire nous laisse pour continuer nos missions", a déclaré le prêtre Brembilla Santino à nos confrères de France Bleu. Ces deux religieux se connaissaient très bien puisqu'ils avaient travaillé trois ans ensemble à Rome. 

Des centaines de fidèles réunis

A Pontchâteau, l'émotion était forte en ce dimanche du 15 août. Pendant plus de deux heures, les fidèles ont honoré la mémoire du prêtre tragiquement assassiné en célébrant la fête de l'Assomption.

L'évêque de Nantes avait décliné ses autres engagements pour pouvoir être présent à Pontchâteau et présider la messe. Environ 600 fidèles étaient réunis dans la cour du Temple. "C'est un lieu très apaisant" a témoigné l'un d'eux. De nombreux benévoles, dont certains laïcs, en chasuble bleue étaient également présents.

Un souvenir omniprésent

"Même si le père Olivier n'était pas là, il était dans nos esprits", explique Véronique Caillon-Penot, une hospitalière des Montfortains. Cette communauté a pour vocation d'aider les exclus et les plus démunis. 

A 60 ans, le prêtre Olivier Maire faisait partie de la hiérarchie de l'Eglise au niveau national. Lui qui avait accueilli grâcieusement celui qui deviendra son assassin est aujourd'hui considéré comme un "martyr de la charité".

Un message de courage 

Toute la congrégation des prêtres Montfortains a tenu à lui rendre hommage. Avec beaucoup de chants, de musiciens et de choristes, l'ambiance de la messe visait à faire entrevoir une lueur d'espoir. L'évêque de Nantes a tenu à porter un message de courage et de partage. Il a béni la photo du défunt. 

Après le deuil, l'émotion et le partage se posera la question de la succession. D'un avis unanime, il sera très compliqué de trouver un prêtre aussi charismatique qu'Olivier Maire.  

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société