La Turballe : chantier d'agrandissement du port pour accueillir les navires de maintenance du parc éolien du Croisic

Le port de La Turballe est cours d'agrandissement, une nouvelle digue s'avance dans la mer, pour faire de la place dans son abri aux pêcheurs et surtout permettre la cohabitation avec les navires du parc éolien en cours de montage au large de la presqu'île du Croisic.

 

Des barges, des grues, des camions, des pelleteuses, spectaculaire le chantier d'agrandissement du port de La Turballe. Un chantier de 53 millions d'euros destiné à permettre un meilleur fonctionnement des activités maritimes. Car, à l'activité traditionnelle de la pêche en mer, du nautisme, de la réparation navale et du transport de passagers, va s'ajouter ici l'entretien du parc éolien en cours de construction au large de la presqu'île du Croisic. 

Trois navires seront affectés à la maintenance du parc éolien et devront pouvoir être reçus simultanément dans le port. La cohabitation avec la pêche pour l'accès au quai des Espagnols aurait été compliquée à gérer. Aussi EDF Renouvelables a préféré la construction d'un nouvel équipement. Le Département de Loire-Atlantique qui participe à la gestion du port de La Turballe en profite pour agrandir d'un hectare la zone de carénage, portant sa surface à 2,5 hectares.

Tout au long de l'été, de jour comme de nuit, les touristes et les habitants de la commune ont pu observer l'activité des machines qui transportent les blocs de béton destinés à briser l'énergie des vagues au long de la digue, des barges qui emmènent au loin les déblais du creusement des darses. Une soixantaine d'ouvriers travaillent sur le chantier. Ce samedi 16 octobre, les Turballais ont pu visiter ce chantier qu'ils observaient de loin. Et se faire une idée des changements en cours.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer éolien énergie environnement économie pêche