• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Saint-Nazaire : une croisière pour tous les CM2

Casquette et gilet de sauvetage de rigueur juste avant l'embarquement sur l'Iroko / © C.François France 3 Pays de la Loire
Casquette et gilet de sauvetage de rigueur juste avant l'embarquement sur l'Iroko / © C.François France 3 Pays de la Loire

826 élèves de CM2 ont été invités à embarquer à bord de l'Iroko : la municipalité voulait saluer leur année de travail avant l'entrée au collège et leur permettre de voir leur ville depuis l'estuaire.

Par Christophe François

Ils ont bien travaillé, ils l'ont méritée cette croisière! Les 826 CM2  des écoles publiques et privées de Saint-Nazaire sont gâtés par leur ville à naviguer dans l'estuaire de la Loire pour voir la vie et la ville autrement. Une découverte encadrée par les enseignants, des accompagnateurs et des élus, dont l'adjoint à l'Education et le maire de Saint-Nazaire qui ont embarqué avec les troupes en gilet jaune et casquette rouge.

Durant deux jours, à raison d'une centaine de personnes par sortie d'1h30, l'Iroko, bateau à passagers basé à Nantes et fin connaisseur de l'estuaire, a emmené les futur(e)s 6èmes voir leur ville d'en face, s'approcher du pont de Saint-Nazaire par en dessous, croiser des petits et des gros bateaux, admirer le littoral de plages et de côtes rocheuses, se repérer dans l'espace aussi, car lorsqu'on est sur l'eau, rien n'est pareil.
Sur l'eau, rien n'est pareil : les CM2 embarquent pour des sensations nouvelles / © C.François
Sur l'eau, rien n'est pareil : les CM2 embarquent pour des sensations nouvelles / © C.François
Mais la ville ne s'improvise pas organisatrice de loisirs. Derrière cette sortie dans l'estuaire, une intention, une volonté affichée de sensibiliser la jeunesse au littoral dans toute son étendue, environnement, qualité de l'eau, courants, érosion... y compris le nautisme et ses pratiques sportives.

Saint-Nazaire souhaite encourager dès le plus jeune âge la pratique du nautisme, une rencontre physique avec l'élément liquide s'imposait donc. Si une partie de ces CM2 se met à pratiquer la voile, le kayak de mer ou le beach volley, ils seront autant de futurs ambassadeurs et défenseurs du littoral, un littoral qui reste fragile, rappelons-le.

Sur le même sujet

Dimanche en Politique avec Jérôme Fourquet, auteur de "L'archipel français"

Les + Lus