Dénezé-sous-Doué, Maine-et-Loire : cette cave sculptée qui a mené à la démission du maire et de son conseil municipal

Le site garde encore tout son mystère. La cave aux sculptures de Dénezé sous Doué, dans le Maine-et-Loire, renferme des créations étonnantes, gravées dans le tuffeau depuis des siècles. Un joyau patrimonial mais qui est aujourd'hui une source de discorde dans la commune.
Les sculptures de la cave de Dénezé-sous-Doué
Les sculptures de la cave de Dénezé-sous-Doué © France Televisions

Il détient les clefs d'un site remarquable, désormais à l'abri des regards. Torturés, énigmatiques, naïfs, des centaines de visages sculptés dans le tuffeau, qui font pâle figure. 

C'est avec un sentiment d'impuissance que Thierry Morisset nous dévoile cette cave mystérieuse, mais en péril. Ici, la représentation d' un fumeur de tabac, impeccable sur cette photo des années 70, méconnaissable aujourd'hui. Lentement mais surement, l'humidité ronge tout.

"L'hiver ici, avec le contraste de température, le phénomène thermique fait qu'on a des gouttes d'eau qui remontent, explique Thierry Morisset, le maire de Dénezé-sous-Doué, la condensation remonte sur le béton et redescend sous forme de gouttelettes et c'est un cycle perpétuel tout l'hiver, et qui vient désagréger par le haut cette partie de sculptures".

Les sculptures de Dénezé-sous-Doué
Les sculptures de Dénezé-sous-Doué © France Televisions

Ventiler, chasser les infiltrations, recouvrir de terre l'énorme dalle de béton qui empêche la cave de respirer, des solutions il y en a. Oui, mais voilà, pour se projeter dans l'avenir, les élus municipaux sont censés accorder leurs violons. Ici, c'est tout l'inverse.

Résultat, budget refusé en mars dernier pour embaucher un guide. Et démission de l'ensemble du conseil municipal le 15 juillet dernier. 

A partir du lundi 2 août, plus d'écharpe tricolore pour Thierry Morisset. Qui pense toujours que la survie de la commune doit passer par une certaine dynamique. Que cette cave, classée par les monuments historiques, est une chance. 

Cette mise en valeur, c'est de l'enrichissement pour la commune

Thierry Morisset, maire de Dénezé-sous-Doué

Thierry Morisset, le maire de Dénezé-sous-Doué
Thierry Morisset, le maire de Dénezé-sous-Doué © France Televisions

"Il ne faut pas simplement raisonner en disant : voilà on a un guide qui coûte tant et puis on a tant d'entrées, et puis c'est déficitaire et c'est catastrophique pour la commune, explique le maire, on ne pas se résoudre à ça. Il faut, à un moment donné, qu'on trouve quelque chose économiquement équilibré".

On se doit, en tant que conseillers municipaux et en tant que maire de la commune sauvegarder ce patrimoine communal

Thierry Morisset

Pour l'un des plus fervents opposants au maire, ce lieu a déjà coûté trop cher et n'est pas viable. La cave aux sculptures, dit-il, il faut la laisser tranquille, et consacrer l'argent aux vivants. 

La mort dans l'âme sans doute, les touristes n'ont plus qu'à faire demi-tour.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société patrimoine culture