Etriché, Maine-et-Loire : les travaux de remise en état du pipeline Donges-Melun-Metz se poursuivent

L'ouvrage a été endommagé le 15 février dernier par un engin venu prêter main forte à un tracteur embourbé dans un champ à hauteur de la commune d'Etriché, dans le nord du Maine-et-Loire, l'oléoduc Donges-Melun-Metz est en cours de réparation.

Les travaux sur le pipeline Donges-Metz-Melun endommagé le 15 février 2021 à Etriché dans le Maine-et-Loire
Les travaux sur le pipeline Donges-Metz-Melun endommagé le 15 février 2021 à Etriché dans le Maine-et-Loire © MaxPPP

L’endommagement du pipeline de transport d’hydrocarbures Donges-Melun- Metz, le 15 février dernier, nécessite des travaux de réparation et dépollution.

Cependant, "il n’y a pas d’incidence sur l’approvisionnement en carburant de l’ouest de la France", précise la préfecture du Maine-et-Loire dans un communiqué, ajoutant que "les travaux de dépollution progressent. Une tranchée drainant la pollution a été creusée pour récupérer les eaux polluées de la zone et empêcher leur migration. Ces eaux seront ensuite traitées dans une unité mobile présente sur le chantier avant rejet dans le milieu naturel".

"L’objectif est de protéger les zones les plus sensibles, en particulier celle de protection de captage d’eau de Chateauneuf-sur-Sarthe et la zone Natura 2000 à proximité", poursuit la préfecture.

Mardi, le préfet du Maine-et-Loire a pris un arrêté de mesures d'urgence "afin d’encadrer réglementairement les réparations et la dépollution". 

Le gestionnaire du pipeline, la société SFDM devra notamment mettre en place une une surveillance "des impacts potentiels sur les eaux souterraines et les puits avoisinants" ainsi que "le maintien hors service de la canalisation et une réparation conforme à la réglementation applicable".

La SFDM devra également élaborer "un plan de gestion global de la pollution dont les premières études sont attendues sous un mois".

Le pipeline Donges-Melun-Metz a été endommagé le lundi 15 février dernier sur la commune d'Etriché, située à une trentaine de kilomètres dans le nord-est d'Angers.

Le tracteur d’une société d’élagage s’est embourbé dans un champ situé sur la commune d'Anjou. C'est un second engin venu l’aider qui s’est, à son tour, enlisé dans le terrain détrempé, endommageant l'oléoduc.

"Une première estimation de la zone polluée, effectuée par un drone, donne une surface au sol d’environ 500m2", précisait lundi dernier la préfecture du Maine-et-Loire.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement faits divers énergie