• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Les éleveurs de viande poursuivent les blocages d'abattoirs en Vendée et Maine-et-Loire

Les éleveurs bovins poursuivent leurs blocages d'abattoir en ce début de semaine / © Damien Raveleau
Les éleveurs bovins poursuivent leurs blocages d'abattoir en ce début de semaine / © Damien Raveleau

Dimanche soir, des éleveurs de la région ont bloqué quatre abattoirs, deux de Bigard, deux d'Elivia afin de crier "leur ras-le-bol d'avoir des revenus de misère"

Par Fabienne Béranger

Après les actions de blocage menées dès jeudi soir dans différents abattoirs de la région, les éleveurs bovins poursuivent leur mouvement. Dès dimanche soir, ils ont bloqué quatre nouveaux établissements : deux appartenant au groupe Bigard à La Roche-sur-Yon et la Chataigneraie, deux autres propriétés du groupe Elivia aux Herbierrs et au Lion d'Angers.

"A travers cette action forte, les éleveurs veulent crier leur ras le bol : ras le bol d'avoir des revenus de misère; ras le bol que les animaux de qualité produits sur les fermes soient dévalorisés, bradés; ras le bol de n'être jamais entendu malgré les alarmes maintes fois rappelées; ras le bol de constater que les distributeurs sortent toujours vainqueur des négociations commerciales; ras le bol enfin que la filière soit aussi mal organisée alors que des marchés rémunérateurs se présentent à nos portes." expliquent les éleveurs de la FRSEA des Pays de la Loire dans un communiqué.

Jeudi, lors de leur première action de blocage, les éleveurs avaient obtenu de la part du ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, la promesse d'une table ronde. Après avoir suspendu leur mouvement pour le week-end, les éleveurs bovins entendent maintenir la pression afin de dénoncer des prix qui ne couvrent même pas les coûts de production et exiger des solutions rapides.


A lire aussi

Sur le même sujet

Hellfest 2019 : retour sur la conférence de presse de Ben Barbaud

Les + Lus