• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Pesticides : la suspension du métam sodium étendue à l'ensemble du territoire français

Une intoxication au metam sodium à Mazé-Milon en Maine-et-Loire, le 12 octobre 2018 / © Eric Aubron, France 3 Pays de la Loire
Une intoxication au metam sodium à Mazé-Milon en Maine-et-Loire, le 12 octobre 2018 / © Eric Aubron, France 3 Pays de la Loire

Après les intoxications liées à l'utilisation de pesticides contenant du métam sodium, la préfecture du Maine-et-Loire a prolongé l'arrêté interdisant l'utilisation de ce produit dans le département. Sa suspension est désormais étendue à l'ensemble du territoire français.

Par Fabienne Béranger

Le gouvernement a décidé de suspendre jusqu'à fin janvier l'utilisation des produits phytopharmaceutiques contenant du métam sodium, un pesticide notamment utilisé par les producteurs de mâche. Ce produit a été pointé du doigt à la suite d'une série d'intoxications dans le Maine-et-Loire.

"L'utilisation des produits phytopharmaceutiques contenant la substance active "métam" ou "métam-sodium" est suspendue jusqu'au 31 janvier 2019", indique un arrêté pris jeudi par le gouvernement et paru ce vendredi 26 octobre au Journal officiel.

Le 12 octobre dernier, Bernard Gonzalez, le préfet de Maine-et-Loire, prenait un arrêté de suspension de l’utilisation du métam sodium dans le département.

Une décision prise suite à trois épisodes d'intoxications liées à l'utilisation de pesticides à base de ce produit.
Ce jeudi 25 octobre, le préfet du Maine-et-Loire, a pris la décision de prolonger jusqu'au 31 décembre prochain l'interdiction du métam sodium dans le département au vu de la "mauvaise maîtrise des techniques liées à l’utilisation du métam sodium et le non-respect de la réglementation en vigueur".

Les conditions météorologiques dans le département ainsi que "la saisine par le Ministre de l’agriculture et de l’alimentation de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES) qui doit se prononcer sur la phyto-pharmaco-vigilance liée aux cas survenus en Maine-et-Loire" entrent également en compte dans la prise de décision de la préfecture.

Cette décision a été prise après des contrôles chez les 24 exploitants du Maine-et-Loire utilisant le pesticide à base de métam sodium.

Dans un communiqué, les députés LREM des Pays de la Loire se félicitent ce vendredi matin de la décision du gouvernement, "compte-tenu des incidents graves des dernières semaines et de la mise en exergue d'autres problèmes liés aux mauvaises conditions d'utilisation du pesticide métam-sodium", estimant qu'il s'agit d'"une sage décision pour la santé des agriculteurs et des citoyens."

 

Sur le même sujet

Dimanche en Politique avec Jérôme Fourquet, auteur de "L'archipel français"

Les + Lus