Maulévrier, près de Cholet : à 14 ans, Pierre-Louis Germain est le nouveau Petit Prince du ski nautique

Pierre-Louis Germain a 14 ans et est déjà triple champion de France de ski nautique. Originaire de Maulévrier dans le Maine-et-Loire, il vient de décrocher une médaille de bronze aux championnats d'Europe.

Pierre-Louis Germain, un futur grand du ski nautique francais façon Patrice Martin, le Nantais baptisé le Petit Prince qui avait fait les beaux jours du ski nautique français dans les années 80 ? On peut le penser. A 14 ans, cet éléve de 3e brille par sa précocité, il collectionne les titres dans sa catégorie.

La médaille qui a le plus de valeur à ses yeux ? Celle des championnats d'Europe parce que "c'est celle-ci qui m'a demandé le plus de travail, ensuite c'est celles des championnats de France 2019, 2020 et 2021", énumère-t-il.

C'est en Corse, en vacances, que débute sa passion, Pierre-Louis a 8 ans et demi, il découvre le ski nautique. A son retour, c'est décidé, ce sera son sport. Il s'inscrit alors au club de Cholet tout proche.
Ses progrès sont fulgurants. Aujourd'hui, il s'y entraine 2 fois par semaine et va souvent rejoindre son entraineur à Bordeaux le week-end. 

Sa discipline de prédilection : le slalom. 15 secondes d'une extréme intensité, 6 bouées à contourner.
Et pour augmenter la difficulté, on réduit de plus en plus la longeur de corde, ce qui pousse à prendre plus d'angle et de plus en plus de risques...

"On va très vite, on va à 55 km/h, c'est assez vite, surtout sur l'eau, dit-il, quand on regarde de la berge on ne dirait pas que ça va aussi vite mais quand on est dessus ça va vite, c'est ça que j'aime bien".

"C'est un jeune qui a un gros gros mental, c'est à dire qu'il arrive à se mettre dans sa bulle et à se concentrer, explique Frédéric Dublé, président du Ski nautique sablais, le ski nautique est un sport un peu différent, si on rate la première bouée c'est fini, on rentre à la maison".

C'est quelqu'un de très très motivé et qui a la chance d'avoir sa famille qui est aussi très très motivée

Frédéric Dublé, président du Ski nautique sablais

L'an prochain, Pierre-Louis change de catégorie, le bateau ira plus vite du coup, mais pas de quoi inquiéter ce jeune prodige plein d'ambition. 

"Si Pierre-Louis a toujours la même détermination, mais ça ça ne dépendra que de lui, les Mondiaux ce sera pour lui peut-être l'année prochaine. Et si ce n'est pas l'année prochaine ce sera l'année d'après".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski sport